Transitions & Energies

Le stockage de l’électricité devient indispensable

Le stockage de l’électricité devient indispensable

La transition énergétique, le remplacement des sources d’énergies fossiles par des énergies émettant peu ou pas de gaz à effet de serre, a créé une nouvelle industrie et de nouveaux besoins. Une des clés de la réussite de la transition repose sur la capacité de stocker l’électricité dite propre. Parce que par définition, les renouvelables, notamment éolien et solaire, sont intermittents.

D’où l’intérêt suscité, par exemple, par la production d’hydrogène à partir d’électricité émettant peu de CO2, renouvelable et nucléaire. Mais les technologies pour le faire sont loin encore d’être matures et efficaces à grande échelle. L’autre possibilité de stockage, en-dehors de remplir les barrages, consiste donc à utiliser des batteries, même si la production de celles-ci pose des problèmes écologiques.

En tout cas, le stockage par les batteries est devenu très récemment une activité en pleine expansion. Ainsi, en 2018, 311 mégawatts (MW) and 777 mégawatts-heures (MW-heures) de batteries ont été installés aux Etats-Unis selon Energy Storage Monitor. Et ce n’est qu’un début.

Au début du mois, le Gemini Solar Project dans l’Etat du Nevada a annoncé son intention de construire une unité de stockage de 531 MW et 2135 MW-heures au côté d’une centrale solaire de 690 MW. Cela permettra de continuer à fournir de l’électricité la nuit. En Floride, NextEra Energy devrait construire une unité de stockage de 409 MW et 900 MW-heures également attachée à une centrale solaire. A Hawaii, six projets ont été approuvés par le régulateur pour un total de 247 MW et 998 MW-heures de stockage à côté d’un parc solaire.

Le stockage de l’électricité se développe aussi rapidement pour les petites unités individuelles de production. Selon la société SunPower, plus d’un tiers de ces projets d’énergie solaire sont aujourd’hui associés à des unités de stockage. SunPower comme ses concurrents Sunrun et Vivint Solar offrent systématiquement des possibilités de stockage à leurs clients.

Pour autant, il s’agit encore d’un petit marché. Mais son développement est rapide et lié notamment à la baisse des coûts de stockage. Il est passé pour des batteries lithium ion de 543 dollars le MW-heures en 2015 à 251 dollars le MW-heures en 2018. Et selon les analystes de Wood Mackenzie cités par le magazine Motley Fool, les installations de stockage devraient dépasser 4500 MW d’ici 2024. D’autant que le prix des batteries devrait continuer à baisser.

En kiosque actuellement


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Le stockage de l’électricité devient indispensable
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie