Transitions & Energies
Ferme solaire en Australie

Les renouvelables connaitront encore une année 2022 de forte croissance, mais un ralentissement se profile en 2023

La production d'électricité renouvelable, avant tout solaire et éolienne, bénéficie presque partout dans le monde d'importantes subventions et d'aides publiques qui ont contribué depuis une décennie à considérablement accélérer son développement. Cette année devrait encore être marquée, selon l'Agence internationale de l'énergie, par une accélération de la mise en service de nouveaux équipements. Pour autant, l'environnement a beaucoup changé pour les renouvelables. Les prix des équipements qui n'avaient cessé de baisser sont en forte hausse. Ils sont victimes de l'envolée ds coûts et des matières premières. Cela explique pourquoi l'installation de nouveaux équipements pourrait stagner ou fléchir en 2023. D'autant plus qu'il ne faut pas perdre de vuel'intermittence de l'éolien et du solaire qui contraint à avoir des installations thermiques, hydroélectriques ou nucléaires capables de prendre le relais quand il n'y a pas suffisamment de vent et de soleil.

edf logo

Tribune: Marcel Boiteux a 100 ans

Par Alain Desgranges *. Marcel Boiteux, qui fût un président emblématique d’EDF, a fêté le 9 Mai ses 100 ans. Ce vieux Monsieur n’est pas n’importe qui. Il est devenu une référence dans le microcosme de l’électricité, un exemple à suivre pour les salariés du Groupe EDF qui se réclament volontiers de sa stratégie de grand capitaine d’industrie. Dans le même temps, son ancienne entreprise va bien mal…

Tanker terminal pétrolier wikimedia commons

La menace de poursuites aux Etats-Unis contre le cartel pétrolier Opep+ resurgit

L'envolée des prix du baril et ses conséquences sur le pouvoir d'achat des consommateurs américains mobilise le Congrès aux Etats-Unis à l'approche des élections législatives de la mi-mandat. La Commission judiciaire du Sénat a ressorti des archives une législation antitrust qui permettrait de poursuivre les pays membres du cartel Opep+ pour collusion. L'opinion y est favorable et la Maison Blanche se trouve dans une position délicate.

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly

Un nouveau plan nucléaire pour la France, quand l’histoire se répète

Face à une crise énergétique de grande ampleur, les chocs pétroliers des années 1970, la réponse de la France pour s'assurer une certaine indépendance énergétique avait consisté à lancer en urgence un programme massif de construction de réacteurs nucléaires. Dans une situation de crise énergétique en partie comparable, Emmanuel Macron a finalement fait le même choix. Mais comparaison n'est pas raison.

La commission européenne à Bruxelles

L’Union européenne cessera d’acheter du pétrole russe d’ici la fin de l’année

L'Europe va prendre des décisions plus douloureuses, pour elle et la Russie, afin de continuer à sanctionner Moscou dont l'armée a envahi depuis le 24 février  l'Ukraine et y mène une guerre de conquête impitoyable. L'Union européenne devrait annoncer mercredi 4 mai, dans le cadre de son sixième volet de sanctions, la mise en place d'un embargo progressif sur les importations de pétrole et de produits pétroliers russes. Il devrait être total d'ici la fin de l'année. Les exportations de pétrole et de produits pétroliers russes vers l'Europe représentent pour Moscou des recettes quatre fois plus importantes que les ventes de gaz.

Building Site Wikimedia

Rénovation énergétique des logements, le gouvernement se prend encore les pieds dans le tapis

Le dispositif des certificats d'économies d’énergie (CEE) a pour objet d'accélérer la rénovation énergétique des logements. C'est un dispositif d'une rare complexité dont l'administration française a le secret. Il contraint les fournisseurs d'énergie à faire effectuer des travaux d'économies d'énergies mais certains plutôt que d'autres grâce à des aides plus importantes. Le dispositif fonctionne très mal, coûte cher et il est impossible d'en mesurer l'impact. Il a favorisé en plus la multiplication des arnaques, comme avec les travaux à 1 euro de sinistre réputation. Pour redresser la situation, que fait le gouvernement? Il ne change pas un dispositif catastrophique. Non. Il réduit les prestations en espérant un miracle. C'est ce qu'il vient de faire le 1er mai, au moment même où les prix de l'énergie flambent.  

Nord Stream 2

Les sanctions ont un impact très limité sur les exportations russes d’énergie

Depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, les discours martiaux se sont succédés sur les sanctions «sans précédents» qui vont durement affecter son économie. La réalité est un peu différente. Selon les chiffres compilés par le Centre de recherches sur l’énergie et la qualité de l’air (Crea), non seulement les exportations énergétiques russes n'ont pas été très affectées, mais elles ont même augmenté pour le charbon, le gaz naturel liquéfié (GNL) et le gaz via les gazoducs. Et l'Union Européenne est loin d'avoir donné l'exemple...

Train Charbon Wikimedia

Le charbon continue à faire de la résistance

Selon le rapport annuel de l'ONG Global Energy Monitor, publié le 26 avril, pas moins de 34 pays ont encore des projets de construction ou d’extension de centrales à charbon. La Chine, notamment, continue à dépendre de cette source d'énergie qui assure près de 50% de sa consommation. Le déclin du charbon, l'énergie qui émet le plus de CO2, se fait toujours attendre.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

home
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie