Transitions & Energies

Accepter les incertitudes  

Bidons déchets nucléaires

Démanteler une centrale nucléaire, une activité industrielle d’avenir

La déconstruction d’une centrale s’étale sur plusieurs décennies et représente environ 15 % de l’investissement initial. Une filière industrielle monte en puissance, qui implique, pour des questions de sécurité, de maintenir intacte la culture du nucléaire en France. Le nucléaire français, souvent présenté comme un secteur d’excellence de l’industrie nationale, connaît des revers. Les critiques enflent notamment à cause des polémiques sur le traitement des déchets. Mais malgré la scission d’Areva en trois entités, la vente d’Alstom Énergie à l’américain GE et les retards qui s’accumulent dans la construction de l’EPR de Flamanville, l’atome civil a malgré tout un long avenir en France. D’abord, les 58 réacteurs répartis sur 19 sites fournissent encore plus de 70 % de l’électricité produite dans l’Hexagone  (70,9 % en 2019). Car même si on ne peut la qualifier de propre, cette énergie décarbonée permet à la France de figurer parmi les pays les moins émetteurs de CO2 par habitant dans le monde (deux fois moins que l’Allemagne, par exemple). Ensuite, les centrales aujourd’hui en exploitation devront, un jour ou l’autre, être démantelées. Ce qui induit un plan de charge énorme pour les industriels du...

Parking Vélo Japon Wikimedia Commons

Le vélo, solution miracle ou illusion?

Augmenter l'usage du vélo pour le transport individuel de proximité ne présente que des avantages, surtout dans les grandes villes. Mais le vélo a des limites et de sérieux inconvénients. Il ne faut pas en faire un élément majeur de la transition énergétique qu'il ne peut pas être.

total-direct-energie

Total obtient une première victoire judiciaire contre EDF

EDF, qui avait obtenu jusque-là systématiquement gain de cause, a perdu une manche judiciaire contre les fournisseurs alternatifs d'électricité, menés par Total. Le Tribunal de commerce de Paris a ordonné mercredi 20 mai à EDF de ne plus s'opposer à la suspension du contrat conclu avec Total, en jugeant que ce dernier pouvait bien invoquer la clause de force majeure dans le contexte de l'épidémie de Coronavirus.

BMW i3 Police Anglaise

Le véhicule électrique ne sauvera malheureusement pas la planète

Pour beaucoup de politiques et de commentateurs, l’avenir de l’automobile est tracé, ce sera le véhicule électrique, et ceux qui résistent encore sont les héritiers des nostalgiques des diligences et des voitures à chevaux. Et si c’était plus compliqué que cela ? Et si l’enthousiasme de ces « modernes » avait pour conséquence un carnage de l’industrie automobile française (et allemande) sans bénéfice ni pour le consommateur, ni pour le contribuable, ni pour la planète ? Commençons par bousculer une idée répandue mais erronée, à savoir que le véhicule électrique sauve la planète car il ne rejette pas pendant son utilisation de gaz à effet de serre. La science nous apprend à regarder l’ensemble du cycle carbone depuis la production des matières premières, la fabrication, l’utilisation et le recyclage avant d’affirmer la« neutralité carbone ». Les calculs faits sur le véhicule électrique à cet égard ne plaident pas en sa faveur car les matériaux utilisés pour fabriquer les batteries sont très énergétivores, de même pour le recyclage, tandis que l’infrastructure nécessaire à la recharge est un problème complexe. Par ailleurs tout dépend de l’origine de l’électricité, la disponibilité obligatoire aux...

Barils de pétrole wikimedia commons

Le retour du pétrole

Il y a moins d'un mois, le marché pétrolier connaissait un effondrement comme il en a le secret. Mais les cours du baril sont repartis nettement à la hausse, dopés par la remontée rapide de la demande et de la consommation de pétrole en Chine et en Inde et par la baisse simultanée de l'offre des pays producteurs. De quoi réanimer la spéculation.

Terres rares Chine

L’éolien, le solaire et les batteries menacés par une pénurie de matières premières

Pour pouvoir multiplier les éoliennes, les panneaux solaires et les voitures électriques à batteries, il faut avoir accès à des quantités grandissantes de matières premières et de métaux aussi divers que le cuivre, le lithium, le manganèse, le nickel, le cobalt, les terres rares... L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre de sérieux risques de pénuries et de tensions géopolitiques.

Carte d'une partie de l'internet wikimedia commons

L’empreinte environnementale de l’économie numérique est insoutenable

La question est presque taboue. Le développement exponentiel de l'économie numérique n'est pas durable sur le plan énergétique. Son impact sur l’environnement est considérable à la fois via les matières premières nécessaires à la fabrication des outils numériques et du fait de la consommation d'électricité des réseaux de télécommunications et des centres de données.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

home
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie