Transitions & Energies

Il faut sauver le train !

Campagne des législatives, le grand n’importe quoi énergétique

L’énergie est l’un des sujets majeurs de la courte campagne électorale des législatives qui vient de commencer. Il était temps que les politiques mesurent son importance pour l’économie et le pouvoir d’achat des citoyens. Sans une énergie abondante et abordable, il n’y a pas de prospérité. Mais sans surprise, le simplisme et la démagogie dominent les débats. Et aucun camp, que ce soit le gouvernement, le Rassemblement national ou le Front populaire, ne rachète l’autre. Ainsi, le pouvoir s’attribue des mérites qui ne lui reviennent pas. Le RN ne sait pas de quoi il parle. Et le Front populaire a décidé tout simplement d’ignorer les sujets qui fâchent au sein de sa coalition…

Le véhicule électrique au cœur de la bataille technologique entre la Chine et les États-Unis

La décision de Washington de faire passer de 25 à 100% les taxes douanières sur les importations de véhicules électriques chinois n’est pas seulement une mesure protectionniste pour protéger l’industrie automobile américaine. Elle s’inscrit dans un affrontement frontal contre la Chine sur la maîtrise des technologies considérées comme essentielles dans les prochaines décennies.

La commission européenne à Bruxelles

L’Union Européenne taxe à son tour les voitures électriques chinoises… à reculons

A contrecœur la Commission européenne a dû renier la doctrine qui est la sienne depuis des décennies, le libre échange quoi qu’il en coûte. Il y avait urgence pour tenter de sauver l’industrie automobile européenne que la même Commission a mis dans une situation intenable. Elle l’a contrainte à abandonner dans l’urgence, d’ici 2035, la motorisation thermique qui a fait sa réussite et à passer au tout électrique. Elle y perd au passage tout avantage technologique et se retrouve presque incapable de lutter contre des constructeurs chinois plus performants dans tous les domaines et abreuvés de subventions depuis des années. L’administration américaine a bien compris le danger et a décidé de taxer à 100% les importations de véhicules électriques chinois. La Commission européenne vient de décider pour sa part de les taxer temporairement de 17,4% à 38,1% selon les constructeurs en plus des 10% actuels. Mais la Commission ne se renie pas totalement, elle persiste dans la complexité administrative et les demi-mesures.

La COP28 a permis à l’organisateur, les Emirats arabes unis, de multiplier les contrats pétroliers

Est-ce qu'être l’hôte d’une COP rapporte quelque chose? Des gains politiques comme ceux clairement recherchés par le gouvernement français lors de la COP21 à Paris en 2015. Pour les Emirats arabes unis (Abou Dabi, Ajman, Charjah, Dubaï, Fujaïrah, Ras el Khaïmah et Oumm al Qaïwaïn) qui ont accueilli en décembre dernier la COP28, la réponse est plus prosaïque et tangible. Cela leur aurait permis, selon une enquête de l’ONG Global Witness, de multiplier par cinq les contrats pétroliers signés l’an dernier...

Eoliennes dégradées

Et si on rendait les éoliennes plus belles?

Au même titre que les voitures électriques les éoliennes sont devenues un abcès de fixation entre partisans et adversaires de la transition énergétique. Leur installation oppose localement de plus en plus violemment écologistes et défenseurs de l’environnement, de leur environnement. Une façon de contourner, en partie, le problème pourrait consister à les rendre esthétiquement plus acceptables puisqu’une majorité de Français les trouvent laides…

Stocker de l’électricité grâce aux gratte-ciels

Réussir à stocker de l’électricité à grande échelle dans des conditions économiquement et techniquement acceptables est une gageure. C’est pourtant indispensable à la transition énergétique et plus particulièrement au développement des renouvelables intermittents éoliens et solaires. La seule technique de stockage à grande échelle existant réellement aujourd’hui est celle des STEPs (Stations de transfert d’énergie par pompage)… Mais une jeune société américaine, Energy Vault, a trouvé un autre moyen pour utiliser la gravité à savoir remplacer l’eau par des blocs de matériaux et utiliser des gratte-ciels pour les mettre en hauteur. Elle a déjà construit un prototype en Chine près de Shanghaï et s'est lancée dans un projet gigantesque de 2 GW en Mongolie intérieure.

Réindustrialisation: les paroles et les actes

Avant de faire de la réindustrialisation du pays un objectif prioritaire, ce qui est une nécessité économique et sociale, il faut commencer par s’en donner les moyens. Cela passe par une augmentation indispensable des compétences de la population dans les domaines de la science et de la technologie. Cela passe aussi par une politique cohérente afin d’abaisser les coûts de l’énergie. Ils sont aujourd’hui en moyenne trois fois plus élevés en Europe qu’aux Etats-Unis pour le gaz et l’électricité et même qu’en Chine (pour l’électricité).

Cuivre: la menace de pénurie se précise

Les cours du cuivre on atteint des sommets historiques au cours des dernières semaines tandis que le risque de pénurie d’un métal indispensable à la transition énergétique grandit. Cela est lié à la fois à la difficulté de développer de nouvelles mines, à la fermeture d’exploitation en cours et à un jeu pervers de ceux que l’agence Bloomberg appelle les « barons du cuivre » qui freinent sciemment l’augmentation de la production.

Turbine Arabelle Belfort

Nucléaire: les turbines Arabelle retournent enfin dans le giron français

Emmanuel Macron n’a pas pu s’empêcher d’annoncer triomphalement à la presse régionale le rachat par EDF des activités nucléaires de l’américain General Electric (GE) et notamment de la fabrication des turbines à vapeur Arabelle à Belfort, les plus puissantes au monde. Cela permet au Président d’effacer, au moins en partie, l’erreur magistrale qu’il avait commise en tant que conseiller économique de François Hollande puis ministre de l’Economie en téléguidant la vente en 2015 des activités nucléaires d’Alstom à GE. Effacer cette erreur aura coûté cher et pris beaucoup de temps... presque dix ans.