Transitions & Energies
Moteur V12 d'une Ferrari 250 Testa Rossa Wikimedia Commons

Il y aura probablement encore des voitures thermiques sur les routes en 2100

Dans les prochaines décennies, le véhicule électrique, à batteries et à hydrogène, deviendra progressivement majoritaire dans les ventes neuves. Mais il faut mesurer l'ampleur des transformations à venir, la quantité de véhicules en circulation dans le monde et le coût et le temps incompressible de mise en place des nouvelles infrastructures.

Mini-réacteur nucléaire Rolls-Royce

Rolls-Royce veut fabriquer des dizaines de mini-réacteurs nucléaires

Rolls-Royce accélère le développement de mini-réacteurs nucléaires pour alimenter les villes moyennes en électricité décarbonée et aussi et surtout pour produitre des carburants synthétiques «propres» pour faire fonctionner les moteurs d'avions dont il est un grand spécialiste. Avec la crise majeure qui frappe le transport aérien depuis le début de la pandémie, cette diversification est devenue un enjeu majeur pour le groupe industriel britannique.

Joe Biden 2 Wikimedia Common

Ce que l’élection de Joe Biden signifie pour l’énergie aux Etats-Unis

L'administration Biden devrait avoir une politique énergétique très différente de celle de l'administration Trump. Elle devrait notamment être beaucoup moins favorable à l'industrie pétrolière et gazière et favoriser le solaire, l'éolien et les véhicules électriques. Mais tout va dépendre notamment de la capacité des démocrates à prendre le contrôle du Sénat.

Puit de pétrole Wikimedia

Ni Trump, ni Biden ne peuvent changer l’avenir de l’industrie pétrolière américaine

L'offre de pétrole dans le monde est aujourd'hui trop abondante par rapport à la demande. Le vainqueur de l'élection présidentielle américaine, quel qu'il soit, n'y peut rien. Le plus grand danger pour l'industrie pétrolière américaine ne vient pas d'un soutien ou non de la Maison Blanche à la facturation hydraulique et au pétrole de schiste, mais du Covid-19 et du développement des énergies de substitution.

Partie du Soleil NASA

L’Etat s’attaque aux rentes du photovoltaïque

Certains contrats signés par l'Etat il y a plus de dix ans et garantissant le prix d'achat assurent une rentabilité considérable à des producteurs d'électricité photovoltaïque. Le gouvernement a décidé de les remettre en cause pour économiser des centaines de millions d'euros par an. Mais ce faisant, il prouve une fois encore que les engagements de l'Etat ont très peu de valeur... même une décennie après la signature de contrats.

Investissement Vert

La finance verte, en être ou pas

Pour mieux orienter les flux financiers vers la transition énergétique, 
le premier défi consiste à être capable d’identifier précisément les activités contribuant le plus aux émissions de gaz à effet de serre ou à leur élimination. C’est tout l’art de la taxonomie, terme barbare et anglicisme distingué. Article publié dans le numéro 6 du magazine Transitions & Energies.

Bar d'argent métal wikimedia commons

L’argent, le métal de la transition

Les cours de l'argent métal sont très spéculatifs, encore plus que ceux de l'or. Mais l'utilisation industrielle du métal qui a la meilleure conductivité devrait s'envoler au cours des prochaines années. Il est aujourd'hui indispensable dans les panneaux solaires et dans les packs de batteries pour véhicules électriques.

Autoroute A43 wikimedia commons

La très forte rentabilité des concessions d’autoroutes est totalement injustifiée

L'automobiliste en France est une vache à lait. Les taxes sur l'automobile ont représenté l'an dernier pas moins de 83,9 milliards d'euros, 36% des recettes fiscales nettes. Mais il n'y a pas que l'Etat à ponctionner à outrance l'automobiliste. Les concessions d'autoroutes, en situation de fait de monopoles, ont une rentabilité anormalement élevé. Les prix des péages sont dans les faits exorbitants.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

home
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie