Transitions & Energies
home

Des réacteurs nucléaires centenaires

Pour Rafael Grossi, directeur de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique), avec des remises en état «très poussées», il est parfaitement possible et en toute sécurité de faire fonctionner pendant 100 ans un réacteur nucléaire. Des remises en état «très poussées», c’est ce que la France a entrepris avec son parc de réacteurs sous le nom barbare de «grand carénage». Il s’agit de la plus grande opération de modernisation au monde touchant l’intégralité d'un parc nucléaire, en l'occurrence les 56 réacteurs en service en France, afin de leur donner les mêmes exigences de sécurité qu’un EPR de dernière génération.

home

Recycler 100% des métaux, un objectif atteignable?

La transition énergétique nous fait passer d'une dépendance à l'autre, de celle des hydrocarbures à celle des métaux. Le recyclage des métaux devient une nécessité. Mais entre les ambitions proclamées et la réalité du recyclage, il y a un fossé. Aujourd’hui, une grande partie des métaux n'est pas ou peu recyclée. C’est le cas de la plupart des métaux mineurs parfois dits métaux rares, comme le lithium, le gallium ou l’indium. Et les métaux bien recyclés (acier, métaux de base et précieux) ont de leur côté atteint un plateau et ne progressent plus. Recycler la majeure partie des métaux est non seulement difficile techniquement mais surtout coûteux.

Flamme Gaz Naturel Wikimedia Commons

Grèves, après les raffineries et EDF, c’est au tour de GRDF

La CGT rejette l’accord d’entreprise signé à GRDF par trois syndicats (FO, CFE-CGC et CFDT) et réclame une augmentation de salaire deux fois plus importante de 4,6% au lieu de 2,3% en plus de la hausse du salaire national de base obtenue au niveau de la branche. 47 sites de GRDF sont en grève et l'activité est « fortement perturbée » depuis plusieurs jours, principalement à Paris et en Ile-de-France.

home

Et si le monde de Mad Max devenait réalité? 

La fin de la civilisation de l’automobile a donné naissance à de nombreux classiques de l’anticipation, notamment au cinéma. Des mondes dans lesquels le carburant est devenu rare et précieux et on ne construit plus la moindre voiture neuve. On recycle à l’infini des épaves, parfois monstrueuses, parfois futuristes, parfois pitoyables. Par Jean-Baptiste Giraud. Article publié dans le numéro 14 du magazine Transitions & Energies.

Station service hydrogène Wikimedia Commons

Sur l’hydrogène vert, l’Allemagne nous rejoue la taxonomie verte

TRIBUNE Tout observateur de l’actualité des énergies a récemment vu passer des promesses d’investissements massifs dans l’hydrogène. Qu’ils soient étatiques, européens ou portés par des investisseurs privés, les fonds affluent vers une filière jugée stratégique pour la transition énergétique. L’Allemagne tente d’en prendre la pole position en défendant au niveau européen sa vision d’un hydrogène « vert » fabriqué par électrolyse qui se distingue de celle de la France. Il n’est pas question pour Berlin d’utiliser de l’électricité nucléaire décarbonée. Par Jean-François Moreau.

home

La chaudière à micro-ondes, un substitut au chauffe-eau à gaz

En théorie, une chaudière à micro-ondes utilisant comme le four du même nom le rayonnement électromagnétique pour chauffer un circuit d’eau présente tous les avantages. Une très grande efficacité énergétique, une grande fiabilité et une possibilité de remplacer directement les chaudières thermiques. Mais il faut rester prudent avec les effets d’annonce. Les prix s’annoncent élevés et la production à une échelle industrielle par la start-up anglaise Heat Wayv ne se fera pas avant 2024.

La commission européenne à Bruxelles

Enfin une solution pérenne au découplage des prix du gaz et de l’électricité

La Commission européenne vient d’avoir la révélation. Elle vient enfin de découvrir une solution efficace et acceptable pour tous pour découpler les prix du gaz et de l’électricité. Il s’agit du «contract for differences» (contrat de différences). Il permet grâce à une garantie de prix par une entité publique de couvrir, quelles que soient les circonstances de marché, les besoins des producteurs d’électricité pour rentabiliser leurs investissements et aux consommateurs de récupérer les surprofits quand ils existent. Il n'y a plus qu'à généraliser rapidement cette pratique. Par Dominique Finon.

Salarde Atacama Gisement Lithium Chili Wikimedia Commons

Comment rendre le lithium traçable

Il est possible d’établir une véritable empreinte digitale du lithium jusque dans les batteries et de connaître ainsi son origine. Une façon de rendre la traçabilité du lithium incontestable et de pouvoir ainsi privilégier l’extraction de ce métal la moins dommageable pour l’environnement. Une nécessité compte tenu de la croissance exponentielle attendue des besoins en lithium pour fabriquer les batteries de nos appareils électroniques et surtout de nos véhicules électriques.

home

Les écologistes préfèrent toujours le gaz émetteur de CO2 au nucléaire décarboné

La COP27 qui se déroule actuellement en Egypte nous montre une fois encore que le mouvement écologiste mondial a plusieurs problèmes majeurs. Son côté apocalytique, millénariste et parfois violent, et ses multiples incohérences. Il est notamment toujours incapable dans de nombreux pays de remettre en cause son fondement idéologique, issu des années 1970 et même 1950, qui est son opposition farouche à l’énergie nucléaire allégrement confondue avec la bombe du même nom. Résultat, il préfère le gaz naturel, énergie fossile émettrice de CO2 au nucléaire, énergie décarbonée. Certains mouvements écologistes allemands ont même été financés par Gazprom…

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

home
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie