Transitions & Energies

Le risque de pénurie d’électricité est une réalité appelée à durer

Les Français ont été appelés à la fin de la semaine dernière à réduire leur consommation d'électricité face à une vague de froid très modérée. Des décalages d'opérations de maintenance sur des centrales nucléaires liés au confinement et surtout des...

NuScale teste la production d’hydrogène avec un mini réacteur nucléaire

Les réacteurs nucléaires peuvent offrir une solution technique et économique à la fabrication en masse d'hydrogène vert. Ils produisent à la fois de la chaleur et de l'électricité décarbonée. La jeune entreprise américaine NuScale a testé avec...

Comment EDF va prolonger la vie de ces vieux réacteurs nucléaires au-delà de 40 ans

Construits à partir de la fin des années 1970, les 34 réacteurs de 900 MWe (mégawatts) d'EDF ont atteint ou atteindront les 40 années de fonctionnement entre 2019 et 2030. Leur durée de vie sera prolongée. L'Autorité de sûreté nucléaire vient de...

Les articles de la catégorie Nucléaire

Nuscale-power-plant

L’avenir est aux petits réacteurs nucléaires modulaires, moins complexes, moins coûteux, plus sûrs

Plus d'une cinquantaine de projets de mini réacteur nucléaires modulables sont aujourd'hui en cours de développement dans le monde notamment aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Russie et en Chine. Même la France, longtemps réticente, semble suivre le mouvement. Il faut dire que ces petits réacteurs offrent une solution moins coûteuse, plus sûre et plus rapide à mettre en œuvre que les grandes centrales nucléaires pour produire de l'électricité décarbonée.

Rolls-Royce veut fabriquer des dizaines de mini-réacteurs nucléaires

Rolls-Royce accélère le développement de mini-réacteurs nucléaires pour alimenter les villes moyennes en électricité décarbonée et aussi et surtout pour produitre des carburants synthétiques «propres» pour faire fonctionner les moteurs d'avions dont il est un grand spécialiste. Avec la crise majeure qui frappe le transport aérien depuis le début de la pandémie, cette diversification est devenue un enjeu majeur pour le groupe industriel britannique.

Les deux EPR de Taishan Chine

Sans énergie nucléaire, la transition sera impossible

Fatih Birol, le Directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie, et Rafael Mariano Grossi, le Directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, ont publié à la fin de la semaine dernière une tribune commune sur CNN. Une initiative sans précédent. Ils affirment que l'énergie nucléaire est indispensable à la transition énergétique et que la négliger ou l'abandonner seraient des erreurs majeures. On pourrait croire que ce texte est directement adressé au gouvernement français, incapable de prendre des décisions et de définir une stratégie dans le domaine nucléaire.

SPARC TOKAMAK MIT

Fusion nucléaire: les promesses du réacteur SPARC du MIT

Plusieurs équipes dans le monde travaillent sur des projets de réacteurs à fusion nucléaire. A côté du pharaonique ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor), des équipes universitaires américaines estiment que leur modèle SPARC de réacteur de plus petite taille pourrait produire de l'électricité dès 2035.

TerraPower Natrium

La Chine et les Etats-Unis parient sur le nucléaire, la France s’en détourne

Au moment où la France se détourne du nucléaire, faute de courage politique et de capacité à prendre des décisions, une énergie dont elle est encore un des leaders mondiaux, d’autres y voient la meilleure opportunité technologique de pouvoir mener rapidement la transition énergétique avec de l’électricité décarbonée, abondante et non intermittente. C’est notamment le cas de la Chine et des Etats-Unis. La Chine a ainsi décidé de devenir tout simplement le numéro un mondial du nucléaire et s’en donne les moyens. Non seulement, les seuls réacteurs EPR de nouvelle génération (de conception française) qui fonctionnent se trouvent en Chine, Taishan 1 et Taishan 2, mais Pékin entend construire une centaine de nouveaux réacteursdans les quinze prochaines années. De petits réacteurs plus souples, plus sûrs, moins coûteux Aux Etats-Unis, la démarche technologique et économique est différente. Elle privilégie le développement de nouveaux réacteurs nucléaire de petite taille, plus souples, plus sûrs et moins coûteux, complémentaires des renouvelables intermittents. Les Etats-Uni testent aussi la production d’hydrogène vert directement dans les vieilles centrales nucléaires. Le signe...

Mini-réacteur nucléaire Rolls-Royce

La complémentarité nucléaire hydrogène

L'électricité nucléaire pourrait être le moyen idéal pour produire de l'hydrogène vert à grande échelle à des coûts acceptables. Elle est bas-carbone et le coût de fonctionnement des centrales est presque identique qu'elles fonctionnent à la moitié de leur puissance ou à pleine puissance.

Centrale nucléaire

Nucléaire, courage fuyons

Depuis deux décennies, la France n'a plus de vraie stratégie nucléaire. Il devient pourtant urgent d'en définir une, face au vieillissement des centrales existantes, au risque de manque de capacités de production électrique et à la nécessité de conserver une électricité décarbonée. Mais le gouvernement a encore décidé... de ne rien décider et d'attendre, au mieux 2022, après l'élection présidentielle.

Flamanville Chantier EDF

EPR de Flamanville: le réquisitoire de la Cour des comptes

Dans un rapport sans concession, rendu public le 9 juillet, la Cour des comptes pointe les responsabilités des dérives et des errements du chantier du réacteur nucléaire de nouvelle génération, EPR, de Flamanville. Les coûts ont été multipliés par 3,3 et les délais de construction par 3,5. Les magistrats n'épargnent personne, ni l'EDF, ni Areva, ni l'Etat, ni l'Autorité de sûreté nucléaire.

atomkraft nein danke-button

Allemagne: l’abandon du nucléaire a coûté des dizaines de milliards et des centaines de vie

L'Allemagne va-t-elle réussir à se passer enfin du charbon? Une étude de chercheurs de l'Université de Berkeley montre que la fameuse transition énergétique allemande, consistant à investir massivement dans l'éolien et le solaire et à abandonner en même temps le nucléaire, a eu des conséquences dramatiques. L'intermittence de production des renouvelables a été compensée par le recours au charbon, ce qui s'est traduit par des coûts plus élevés, plus de pollution et plus de problèmes sanitaires.

Centrale nucléaire de Fessenheim

Le dernier réacteur de Fessenheim s’est arrêté définitivement

La stratégie de transition énergétique française est toujours aussi incohérente et dictée avant tout par des considérations de tactique politicienne. Fermer le dernier réacteur de Fessenheim revient à se priver d'une source permanente de production électrique bas carbone que l'on pourra difficilement remplacer dans les prochaines années.