Transitions & Energies

EPR de Flamanville: le réquisitoire de la Cour des comptes

Dans un rapport sans concession, rendu public le 9 juillet, la Cour des comptes pointe les responsabilités des dérives et des errements du chantier du réacteur nucléaire de nouvelle génération, EPR, de Flamanville. Les coûts ont été multipliés par...

Allemagne: l’abandon du nucléaire a coûté des dizaines de milliards et des centaines de vie

L'Allemagne va-t-elle réussir à se passer enfin du charbon? Une étude de chercheurs de l'Université de Berkeley montre que la fameuse transition énergétique allemande, consistant à investir massivement dans l'éolien et le solaire et à abandonner en...

Le dernier réacteur de Fessenheim s’est arrêté définitivement

La stratégie de transition énergétique française est toujours aussi incohérente et dictée avant tout par des considérations de tactique politicienne. Fermer le dernier réacteur de Fessenheim revient à se priver d'une source permanente de production...

Les articles de la catégorie Nucléaire

Thunderstorm wikimedia commons

Il est temps de mettre fin à la vente contrainte par EDF d’électricité nucléaire aux fournisseurs alternatifs

Le mécanisme dit de l'Arenh (Accès régulé à l’électricité nucléaire historique) est une usine à gaz visant à créer artificiellement une concurrence dans la commercialisation en France d'électricité. Il contraint EDF à vendre à ses concurrents de l'électricité nucléaire à des prix artificiellement bas. Dans les faits, ni EDF, ni le consommateur, ni la transition énergétique ne bénéficient de ce mécanisme absurde.

La construction du réacteur à fusion nucléaire expérimental, ITER, a franchi une étape décisive

Le tout premier élément de sa gigantesque cage magnétique vient d’être mis en place dans l’enceinte du réacteur à fusion nucléaire expérimental ITER. Cette étape essentielle marque le début de l’assemblage du réacteur qui devrait être terminé en 2025. Il s'agit aujourd'hui du plus grand projet scientifique au monde et du plus important ouvrage de génie civil en cours de construction en Europe.

Déchets nucléaires

Le nucléaire et ses déchets, une machine à fantasmes

La solution de l’enfouissement dans une couche géologique protectrice n’était pas indispensable. La recherche de solutions pérennes doit être privilégiée. C’était le sens des travaux entrepris avec Phénix et Superphénix. S’il est une peur savamment entretenue depuis soixante-quinze ans, c’est bien celle des dangers de l’énergie nucléaire en s’appuyant sur l’explosion de la bombe à Hiroshima qui a fait des milliers de morts, mais aussi d’irradiés à l’agonie plus ou moins rapide et aux séquelles insupportables. L’utilisation civile de l’énergie nucléaire dans bon nombre de pays du monde déclenche toujours l’effroi à la fois d’une explosion et d’une contamination. C’est ainsi que le mouvement écologiste qui a commencé par se préoccuper de l’avenir de notre environnement en se transformant souvent en militance antinucléaire mêlant le civil au militaire et le cataclysme aux irradiations. Rationaliser les peurs est un objectif impossible et les promoteurs de la physique nucléaire, expliquant les bienfaits de leur profession pour produire une électricité pilotable et bon marché, ont passé leur vie à essayer de convaincre des contradicteurs toujours très nombreux. En ce qui concerne les risques d’accident...

Les deux EPR de Taishan Chine

La Chine dominera bientôt l’énergie nucléaire

Au moment même où la filière nucléaire française ne cesse d'accumuler les déboires, l'industrie nucléaire chinoise accélère son développement et ne cache plus ses ambitions. Elle entend construire une centaine de réacteurs en quinze ans et prendre le leadership mondial sur les avancées technologiques.

Centrale nucléaire Gravelines wikimedia commons

Pour EDF, les prochains hivers s’annoncent difficiles

Pris entre les conséquences du coronavirus sur son calendrier de maintenance des centrales nucléaires, les retards à répétition de la construction du nouveau réacteur de Flamanville et les contraintes imposées par le gouvernement, EDF s'attend à des difficultés sérieuses de production lors des deux prochains hivers.

Centrale Fessenheim EDF

Le nucléaire reste indispensable à la transition

Le fiasco du chantier du réacteur EPR de Flamanville n’est pas seulement industriel et financier. Plus grave encore, il dégrade la réputation et la confiance dans une des rares filières technologiques où la France reste à la pointe. La malédiction Flamanville ne pouvait tomber à un plus mauvais moment. Quand le gouvernement doit prendre, enfin,  des décisions stratégiques et d’investissements majeures qui vont conditionner l’avenir de l’énergie nucléaire en France au XXIe siècle. D’ores et déjà, en catimini, le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) a abandonné le prototype de réacteur nucléaire de quatrième génération dit à neutrons rapides. il aurait pu un jour succéder à l’EPR. La volonté politique n’existe plus. Et pourtant, la transition énergétique est impossible en l’état actuel des choses sans le nucléaire. Pour preuve, le modèle énergétique allemand, la fameuse révolution de l’Energiewende lancé en 1991, celle du tout renouvelable et de l’électrification, montre clairement aujourd’hui ses limites. Elle coûte très cher, à l’État et au consommateur, sans réduire les émissions de gaz à effet de serre, la seule chose qui compte vraiment. Pourquoi? Du fait notamment de l’abandon par l’Allemagne...

atomkraft nein danke-button

Le nucléaire, une grande peur allemande

« Atomkraft ? Nein danke » (Puissance nucléaire ? Non merci). Ce slogan, lancé au Danemark en 1975, a eu un énorme succès en Allemagne. Pour protester contre la construction de centrales nucléaires, des dizaines de milliers d’automobilistes ont collé sur leur voiture un petit autocollant jaune montrant un soleil souriant. Nos voisins n’avaient toutefois pas attendu cettecampagne pour s’opposer à l’atome. Déjà dans les années 1950, la confédération syndicale DgB et le parti social-démocrate (SPD) s’opposaient à la prolifération des armements nucléaires. Durant la guerre froide,  les « Marches de Pâques » réunissaient les personnes qui s’élevaient « contre toute arme nucléaire de quelque nation que ce soit ». En 1968, ces manifestations avaient rassemblé 300 000 personnes dans tout le pays. Après s’être essoufflé, le mouvement a regagné de l’ampleur dans les années 1980 lorsque l’Otan a décidé de positionner sur le territoire ouest-allemand des « euromissiles » de courte et moyenne portée pour faire face aux SS20 soviétiques de même nature. Le pacifisme allemand était alors très fort, le pays étant le champ de bataille désigné entre l’Est et l’Ouest. Le slogan alors à la mode était « besser rot als tot...

Capture écran bulletin météo 29 avril 1986 Tchernobyl

Nuage de Tchernobyl: la fake news devenue mythe

Contrairement à une rumeur lancée avec succès en 1986 par des militants antinucléaires, le gouvernement français n’a jamais dit que le nuage de Tchernobyl n’allait pas survoler la France. Tout au plus sa communication a été particulièrement maladroite, imprécise et désinvolte. Mais jamais trompeuse. Retour sur l’enchaînement des faits. 
Article paru dans le N°3 du magazine Transitions & Energies.