Transitions & Energies

Le recyclage des batteries, une activité promise à un bel avenir

Le recyclage des batteries, une activité promise à un bel avenir

Le recyclage des batteries lithium ion des véhicules électriques va devenir dans les prochaines années une activité à la fois importante et indispensable. Il faut non seulement récupérer les métaux rares et stratégiques qui constituent ces batteries mais aussi limiter la pollution.

Une filière française est en train de se mettre en place. Elle se contruit à partir de l’activité de recyclage des batteries lithium ion des appareils électroniques. Le calendrier est essentiel et il faudra être prêt quand des dizaines de milliers, puis des centaines de milliers de batteries de véhicules pesant des centaines de kilos arriveront en fin de vie.

Aujourd’hui, les capacités de recyclage européennes sont de l’ordre de 15.000 tonnes de batteries par an. Environ un tiers de ces capacités se trouve en France. Selon une étude réalisée par le Comité stratégique de filière mines et métallurgie, les capacités européennes devraient suffire jusqu’en 2026, date charnière jusqu’à laquelle la demande en recyclage devrait être de l’ordre de 10.000 tonnes par an. Ensuite, tout va changer. Dès 2027, il faudra recycler 50.000 tonnes de batteries. Et compte tenu des prévisions de déploiement du véhicule électrique ce chiffre devrait doubler en 2028, pour progressivement atteindre 700.000 tonnes en 2035!

L’avenir semble assuré pour les deux grandes entreprises françaises du secteur que sont Eurodieuze Industrie et la SNAM. Mais les recycleurs attendent d’avoir des garanties en termes de volume de collecte et de type de batterie avant d’investir. C’est ce qu’ils ont dit à l’occasion d’une journée technique organisée il y a quelques semaines par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et le réseau Record.

Autre question essentielle, la propriété des métaux stratégiques récupérés. Certains pays européens entendent recycler chez eux les batteries qu’ils collectent et conserver les métaux. De leur côté, la Chine et le Japon élaborent des règlementations pour assurer le traitement des batteries de voitures et conserver le contrôle des métaux stratégiques.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Le recyclage des batteries, une activité promise à un bel avenir
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie