Transitions & Energies

Ce qu’il faut pour que la révolution de l’hydrogène réussisse

Le premier enjeu de la révolution de l’hydrogène consiste à basculer vers une production non carbonée d'hydrogène vert massive et économiquement compétitive. Ensuite, Il faut développer les usages qui permettent de réduire les émissions de CO2 là où...

La France se lance vraiment dans l’hydrogène

La conversion soudaine du gouvernement français à l'hydrogène n'était pas seulement une stratégie de communication politique. L'exécutif a présenté le 8 septembre un plan ambitieux sur dix ans permettant la création d'une filière allant de la...

Le gouvernement va présenter un plan hydrogène

Pourtant hostiles ou indifférents à l'hydrogène depuis des années, les pouvoirs publics ont décidé de créer en France une filière d'hydrogène vert. Cette initiative sera annoncée le 3 septembre avec le plan de relance. La décision allemande de...

Les articles de la catégorie Hydrogène

Mini-réacteur nucléaire Rolls-Royce

La complémentarité nucléaire hydrogène

L'électricité nucléaire pourrait être le moyen idéal pour produire de l'hydrogène vert à grande échelle à des coûts acceptables. Elle est bas-carbone et le coût de fonctionnement des centrales est presque identique qu'elles fonctionnent à la moitié de leur puissance ou à pleine puissance.

Pourquoi l’Allemagne mise tant sur l’hydrogène

En investissant des milliards d'euros dans l'hydrogène vert, produit sans émissions massives de gaz à effet de serre, l'Allemagne espère remédier aux problèmes de sa révolution énergétique, la fameuse Energiewende. A savoir, l'intermittence et le caractère aléatoire de la production d'électricité provenant des renouvelables. L'hydrogène est aujourd'hui le meilleur et presque le seul moyen de stocker massivement de l'électricité.

Ligne haute tension

Fusionner les réseaux électrique (RTE) et de gaz (GRT) pour accélérer le développement des renouvelables et de l’hydrogène

Fusionner les réseaux électrique (RTE) et de gaz (GRT) pour permettre d'accélérer le développement des renouvelables et de l'hydrogène est un projet à la fois ambitieux et risqué. Le réseau de gaz serait utilisé pour stocker l’excès d’électricité renouvelable et nucléaire en le transformant en hydrogène. Le gouvernement n'y est pas insensible. Cela lui permettrait de montrer qu'il agit pour la transition énergétique. Mais les oppositions sont nombreuses tout comme les obstacles financiers et techniques.

Toyota Mirai II

La Commission européenne passe à son tour à l’hydrogène

Après la Chine, Singapour, la Corée du Sud, le Japon, l'Australie, l'Allemagne... la Commission européenne vient elle aussi de se rallier à l'hydrogène. Bruxelles espère voir l’hydrogène représenter de 12 à 14% du mix énergétique à l’horizon 2050.

Nikola Motor Camion hydrogène

Quand le gouvernement français redécouvre l’hydrogène

Jusqu'à présent, l'hydrogène a toujours été considéré avec beaucoup de méfiance en France. Ce n'est pas le cas en Allemagne, en Chine, en Corée du sud, au Japon, en Australie... Ces pays ont lancé des plans d'investissements dans cette énergie se chiffrant en milliards. Mais les choses semblent changer. Le ministre de l'Economie, Bruno Lemaire, évoque un partenariat avec l'Allemagne pour produire de l'hydrogène vert et Air Liquide annonce la construction de la première station d'Europe d'hydrogène à haute pression à Fos-sur-mer.

Alstom Coradia iLint Test Pays-Bas

Le train à hydrogène a de l’avenir

Le constructeur ferroviaire français Alstom a misé depuis plusieurs années, avant tout le monde, sur le train à hydrogène et pile à combustible pour remplacer les rames locales fonctionnant au diesel. Cela semble être un choix judicieux avec des marchés qui se dessinent en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Italie et en Suède.

Les progrès du transport maritime, lents et incertains

Si depuis le début de l'année, avec de nouvelles normes sur les quantités de souffre dans le fuel lourd, le transport maritime est devenu moins polluant, il n'est pas prêt de pouvoir se passer de carburants fossiles. Les technologies de substitution, comme l'hydrogène, sont balbutiantes. Et entre l'effondrement des prix du pétrole et des échanges internationaux à la suite de la pandémie, les armateurs ne vont pas investir dans de nouveaux navires et de nouvelles motorisations.

sidérurgie wikimedia commons

De l’hydrogène pour fabriquer de l’acier

Développer des technologies permettant de produire de l'acier sans énergies fossiles est essentiel à la transition. Le groupe sidérurgique suédois Ovako vient de faire la démonstration qu'il peut produire commercialement de l'acier en remplaçant du gaz naturel par de l'hydrogène.