Transitions & Energies

En Suisse, le camion à hydrogène c’est maintenant

Le carburant hydrogène présente notamment comme atout la possibilité d’alimenter sur de longues distances des moyens de transport lourds comme les trains, les camions, les bus et même les navires. Ce qui est presque impossible pour les moteurs...

Le transport maritime à la veille d’une révolution énergétique

Le transport maritime représente une industrie considérable, des dizaines de milliers de navires géants sillonnant les mers du globe en transportant des milliards et des milliards de dollars de matières premières, de denrées agricoles et de produits...

Pour l’hydrogène, les planètes semblent enfin alignées

Il existe une plaisanterie fréquente sur l’hydrogène: cela fait 60 ans que ce gaz est présenté comme l’énergie de demain… Au début des années 1970, au moment des chocs pétroliers, le gouvernement français avait même demandé à une armée de hauts...

Les articles de la catégorie Hydrogène

Le premier autobus à hydrogène 100% français est entré en service

La Ville de Houdain dans le Pas-de-Calais a inauguré vendredi 21 juin 2019 la première ligne de bus 100% hydrogène en France entre les communes de Bruay-La-Buissière et d’Auchel. Six bus à hydrogène assureront la liaison sept jours sur sept. Autre première, le modèle d’autobus, le Safra Businova H2, comme la pile à combustible qu’il embarque, la Symbio H2Motiv L (fabriquée par le groupe Michelin), sont de conception entièrement française. Et c’est aussi une entreprise fondée dans la Drôme en 2008, McPhy, qui fournit les électrolyseurs chargés de produire le dihydrogène dans le dépôt d’autobus de Houdain. Engie garantit enfin que le courant électrique qui sert à électrolyser l’eau potable tirée du robinet provient uniquement de sources renouvelables. L’hydrogène est stocké sous basse pression dans deux immenses cuves longues de 17 mètres, avant d’être comprimé dans des cuves secondaires à une pression supérieure de 350 bars. Le Safra Businova H2 emporte ainsi 28 kilogrammes d’hydrogène dans quatre bonbonnes ce qui lui assure une autonomie de 300 à 350 kilomètres. «On a une flexibilité d’utilisation par rapport au bus électrique qui est beaucoup plus grande. On a un rechargement très...

Pour le père de la voiture électrique chinoise, l’avenir est à l’hydrogène

Wan Gang, l’homme qui a convaincu le gouvernement chinois de parier sur le véhicule électrique à batteries, estime qu’il est temps maintenant de passer à l’étape suivante, la voiture à pile à combustible. Pour lui, le véhicule à hydrogène n’a pas encore pris son envol pour des questions de coûts et quelques obstacles industriels. Mais la Chine peut tout changer en en faisant une priorité nationale. Ancien cadre d’Audi, Wan Gang est devenu ministre de la science et de la technologie. Il a convaincu les dirigeants du pays il y a près de deux décennies de parier sur les véhicules électriques à la fois pour soutenir la croissance économique, réduire la dépendance chinoise au pétrole et diminuer la pollution dans les villes. Utilisant les aides publiques pour convaincre les consommateurs et les industriels, il a fait de la Chine, et de loin, le premier marché des véhicules électriques à batterie au monde. Il veut récidiver avec l’hydrogène. «Nous devons créer une société de l’hydrogène», déclare Wan qui est maintenant vice-président du Conseil national chinois pour l’élaboration des politiques, un rôle plus important que celui de ministre et qui lui permet...

Manifeste : 50 % d’hydrogène en Europe en 2050

Publié par EnergyPost, un long texte rédigé par Frank Wouters, ancien Directeur Général adjoint  de l’IRENA (International Renewable Energy Agency), et le Professeur Ad van Wijk, spécialisé dans l’avenir des système de l’énergie de l’Université TU Delft, lancent un appel à la mise en place rapide dans toute l’Europe d’une infrastructure de production et de distribution d’hydrogène. Pour eux, il n’existe pas d’autre moyen pour l’Europe d’atteindre en 2050 son objectif de se passer des énergies fossiles. Ils expliquent que l’électricité a des limites très bien connues, notamment concernant son transport sur longue distance, son stockage et par le fait même que le réseau existant soit incapable d’assurer 100% d’énergie électrique en Europe. En revanche, l’hydrogène a une densité comparable aux hydrocarbures peut être stocké et peut être transporté, sous forme gazeuse notamment, via le réseau de distribution de gaz naturel existant. Ils ont établi un schéma qui permettrait à l’Europe d’utiliser l’hydrogène pour 50% de ses besoins en énergie en 2050. «Fabriqué rapidement à grande échelle...

Produire de l’hydrogène avec l’énergie solaire

L’hydrogène devrait jouer un rôle important dans les prochaines décennies pour réduire l’utilisation des énergies fossiles. L’hydrogène est facile à stocker et peut être utilisé pour alimenter des véhicules électriques ou pour produire de l’électricité à la demande. Cela pourrait notamment être le cas si cet hydrogène est fabriqué de façon «propre», abondante et durable en utilisant l’énergie solaire pour séparer les molécules d’eau constituées d’hydrogène et d’oxygène. Une technologique délicate à maitriser, mais les progrès sont rapides. Des chercheurs de Laboratoire de la science et de l’ingénierie de l’énergie renouvelable LRESE  de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne ont créé un système capable de produire de grandes quantités d’hydrogène en concentrant via un miroir parabolique les rayons solaires. Leur méthode consiste à envoyer le rayonnement solaire concentré dans un dispositif photo-électrochimique optimisé. Grâce à un système d’échange de chaleur, il est possible d’atteindre un taux de conversion de l’énergie solaire en hydrogène supérieur à 17%. Leur système est par ailleurs très stable, et peut gérer la nature...

Hydrogène: 11 projets sélectionnés par l’ADEME

Communiqué En juin 2018, le Ministère de la Transition écologique et solidaire annonçait la mise en œuvre d’un Plan national de déploiement de l’hydrogène avec la triple ambition de créer une filière industrielle française décarbonée, d’ouvrir de nouvelles perspectives au stockage des énergies renouvelables et de développer des solutions zéro émission pour les transports. Dans ce cadre, en complémentarité des politiques publiques de soutien à l’innovation, le gouvernement a confié à l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) la mission de faciliter les premiers déploiements de la filière par le biais d’appels à projets permettant d’accompagner la demande en cofinançant des réalisations et des investissements pour des flottes captives. Ainsi, ouvert en octobre 2018, l’appel à projets « Écosystèmes de mobilité hydrogène » connaît un véritable succès et des lauréats sont choisis dans tous les territoires. Un intérêt sans précédent pour le déploiement de l’hydrogène sur l’ensemble du territoire national 24 projets ont été déposés pour cet appel à projets, représentant un investissement potentiel de 475 millions d’euros. Des Hauts-de-France à l’Occitanie en passant par la Bretagne...

Bosch se lance dans l’hydrogène

Connu pour ses systèmes de freinage et ses autres pièces pour voitures, l’équipementier Bosch fait son entrée sur le marché de l’hydrogène. La firme allemande a annoncé un partenariat lundi 29 avril avec le suédois Powercell Sweden, afin de produire des piles à combustible (PAC). L’objectif est de mettre sur le marché des PAC à hydrogène en 2022 à destination des camions et des voitures fonctionnant à l’hydrogène via une pile à combustible. Bosch estime que les PAC à hydrogène représenteront « plus de 20 % des véhicules électrifiés » d’ici 2030 et un marché de « plusieurs milliards d’euros ». Nécessitant un plein d’hydrogène à haute pression, les véhicules à pile à combustible n’émettent que de l’eau. Si l’électrique à batteries est la solution privilégiée aujourd’hui pour l’automobile, la motorisation électrique des véhicules lourds et commerciaux passera plus vraisemblablement à terme par une alimentation par de l’hydrogène via une pile à combustible. Pour des soucis de pollution liée à la production de batterie, de temps de plein d’énergie et de poids, l’hydrogène pourrait se démocratiser dans les dix ans à...