Transitions & Energies

Les progrès du transport maritime, lents et incertains

Si depuis le début de l'année, avec de nouvelles normes sur les quantités de souffre dans le fuel lourd, le transport maritime est devenu moins polluant, il n'est pas prêt de pouvoir se passer de carburants fossiles. Les technologies de...

De l’hydrogène pour fabriquer de l’acier

Développer des technologies permettant de produire de l'acier sans énergies fossiles est essentiel à la transition. Le groupe sidérurgique suédois Ovako vient de faire la démonstration qu'il peut produire commercialement de l'acier en remplaçant du...

La cartouche qui va démocratiser l’usage de l’hydrogène vert

La société suisse Stor-H vient de développer une cartouche révolutionnaire qui permet de stocker de l'hydrogène à l'état gazeux dans un réservoir de la taille d’une bouteille d’eau. Cette cartouche pourrait grandement faciliter et accélérer...

Les articles de la catégorie Hydrogène

La ville de l'hydrogène que Toyota veut construire

Toyota va construire au Japon la ville du futur alimentée à l’hydrogène

Toyota a annoncé à l'occasion du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, qui se tient du 7 au 10 janvier, son intention de construire au Japon au pied du Mont Fuji, sur un terrain de 71 hectares, la ville du futur (voir image ci-dessus). Appelée Woven City (la ville tissée), elle aura un écosystème totalement connecté, durable, alimenté essentiellement en énergie par de l'hydrogène.

Pile combustible hydrogène HDF

Hydrogène, une usine de piles à combustible puissantes à Bordeaux

Peu à peu les éléments nécessaires à la création d’une filière complète de l’hydrogène se mettent en place en France. Et cela même si le retard reste important par rapport à la Chine, la Corée du Sud ou le Japon. En tout cas, la société Hydrogène de France (HDF) a signé il y a quelques jours un contrat stratégique de transfert de technologie avec le fabricant canadien de piles à combustibles Ballard Power Systems (BPS). Il lui permettra d’assembler à Bordeaux des piles à combustibles puissantes capables de produire plus de 1 MW et destinées avant tout au stockage d’électricité renouvelable (éolienne et solaire). L’usine de 8.000 m2 doit commencer à produire en 2022. Il s’agit d’un investissement de 15 millions d’euros qui devrait permettre la création d’une centaine d’emplois. Cela représente un pari considérable pour HDF. L’entreprise créée en 2012 emploie aujourd’hui 18 salariés et affiche 2,5 millions d’euros de chiffre d’affaires Spécialiste des piles à combustible pour le transport lourd (bus, camions, navires, trains…), BPS est une société canadienne d’une toute autre dimension. Basée à Vancouver et cotée sur le Nasdaq...

La Corée du Sud construira trois villes nouvelles alimentées par de l’hydrogène

La course à la création d’une économie et d’une société fonctionnant à l’hydrogène est lancée, avant tout en Asie, et la Corée du Sud entend bien la gagner. Non seulement le constructeur automobile Hyundai est en pointe dans le domaine des voitures et des camions fonctionnant à l’hydrogène, mais le gouvernement sud-coréen a annoncé la construction d’ici 2022 de trois villes nouvelles alimentées exclusivement en énergie par de l’hydrogène (voir le schéma ci-dessus). L’hydrogène servira à la climatisation, le chauffage, la fourniture d’électricité et l’alimentation des équipements et des véhicules assurant le transport. Les trois villes utiliseront exclusivement des véhicules alimentées par des piles à combustibles fonctionnant avec de l’hydrogène que ce soit pour les transports publics, notamment les bus, ou individuels, les voitures. Des stations de recharge d’hydrogène seront installées dans toutes les stations de bus et dans tous les parkings. Cette décision est la première étape d’une stratégie très ambitieuse visant à assurer 10% de l’énergie de toutes les villes du pays par de l’hydrogène d’ici à 2030 et de...

Volkswagen défend la voiture électrique à batteries contre la voiture à hydrogène

La montée en puissance attendue des voitures électriques à hydrogène et pile à combustible est perçue aujourd’hui comme une menace par les constructeurs automobiles qui ont fait le pari du véhicule électrique à batteries. Elon Musk, le patron de Tesla, ne cesse ainsi de dénigrer depuis des années l’hydrogène et d’utiliser pour cela tous les moyens dont son site d’information Electrek. Volkswagen jusque-là plus prudent passe aussi à l’offensive contre l’hydrogène. L’annonce par plusieurs pays dont la Chine, le Japon, la Corée du sud ou même l’Allemagne d’investissements massifs dans la filière hydrogène inquiète. Il faut dire que Tesla comme VW ou même Renault-Nissan ont investi des dizaines de milliards d’euros ou de dollars pour se doter de gammes de dizaines de véhicules électriques à batteries et tentent maintenant de convaincre les acheteurs. Les plans très ambitieux de Volkswagen sont de commercialiser pas moins de 22 millions de voitures électriques d’ici 2028 après avoir investi 30 milliards d’euros pour y parvenir. Le constructeur allemand, qui vient d’obtenir un soutien de son gouvernement avec l’annonce par la...

Nikola Motor Camion hydrogène

Pourquoi l’hydrogène est la meilleure solution pour décarboner le transport routier

Dans un article publié par EnergyPost, Patrick Molloy du Rocky Mountain Institute détaille les raisons pour lesquelles la meilleure façon de réduire l’utilisation d’énergies fossiles dans le transport routier est la pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène et alimentant ainsi des moteurs électriques. Le premier avantage de l’hydrogène tient à sa densité énergétique de l’ordre de 120 mégajoules par kilo presque trois fois supérieure à celle du diesel ou de l’essence. La densité du diesel est de 45,5 mégajoules par kilo et celle de l’essence de 45,8 mégajoules par kilo. En termes électriques, la densité énergétique de l’hydrogène correspond à 33.6 kWh par kilo et celle du diesel entre 12 et 14 kWh par kilo. En plus, les moteurs électriques sont bien plus efficaces que les moteurs thermiques. La moitié de l’énergie générée par un moteur à combustion interne est perdue sous forme de chaleur. L’ensemble pile à combustible et moteur électrique n’en gaspille que 10% sous forme de chaleur. Selon Nikola Motors, un constructeur américain de camions à hydrogène, la consommation de ces véhicules (en équivalent diesel) est de 15 à 20 litres au...

Centrale nucléaire

Des centrales nucléaires américaines vont produire de l’hydrogène sans carbone

Il s’agit du chainon manquant, à la fois pour l’électricité nucléaire et l’hydrogène. Comment utiliser de l’électricité décarbonée en surplus parce qu’il est difficile d’arrêter les centrales nucléaires et comment produire de grandes quantités d’hydrogène sans CO2 à des coûts pas trop élevés. Les Etats-Unis ont peut être trouvé la solution. Comme l’explique Energy Post, les centrales nucléaires sont aujourd’hui, aux Etats-Unis, sous la pression des renouvelables et du gaz naturel qui peuvent produire de l’électricité à moindre coût même si cela pose d’autres problèmes. Par exemple, l’intermittence des renouvelables et les gaz à effet de serre émis par les centrales au gaz. Mais comme il n’est pas question d’abandonner des dizaines d’années d’investissements et de renoncer à un savoir faire stratégique, le Département américain de l’énergie vient de lancer trois projets innovants pour améliorer à long terme la compétitivité des centrales nucléaires. Exactement la stratégie inverse du gouvernement français qui renonce à l’innovation comme le montre l’abandon du projet Astrid de réacteur de...

Station service hydrogène Wikimedia Commons

Seule une baisse du prix de l’hydrogène en fera une vraie énergie de substitution

L’hydrogène est considéré depuis des années comme une énergie pouvant remplacer un jour les carburants fossiles, notamment le pétrole et le gaz. L’hydrogène est l’élément le plus abondant dans l’univers et quand il est utilisé comme énergie ne produit aucun gaz à effet de serre. Mais ces avantages sont restés théoriques parce que la production d’hydrogène propre, sous forme gazeuse et à une échelle industrielle est problématique. Elle est difficile techniquement, coûteuse et jusqu’à aujourd’hui fait appel avant tout à un processus industriel utilisant des énergies fossiles et émettant du CO2. Mais cela est en train de changer. Sur l’aspect économique, le coût de la production d’hydrogène devrait considérablement baisser au cours des prochaines années et rendre cette énergie enfin accessible. Telle est la conclusion d’une étude publiée par BloombergNEF. «Quand l’industrie commencera à changer de dimension, de l’hydrogène renouvelable sera produit à partir de l’éolien et du solaire pour le même prix que le gaz naturel en Europe et en Asie», écrit Kobad Bhavnagri, responsable des projets spéciaux de BloombergNEF. «Ces coûts de...

Pourquoi faire fonctionner un moteur thermique à l’hydrogène est une très mauvaise idée

L’hydrogène avec une pile à combustible pour fabriquer de l’électricité est de plus en plus considéré comme la motorisation de l’avenir pour les véhicules que ce soit les camions, les voitures ou les navires. Elle n’émet pas de gaz à effet de serre. Il est facile et rapide de recharger les réservoirs ce qui élimine la contrainte d’autonomie des véhicules électriques à batterie. Il n’est pas indispensable d’embarquer des centaines de kilos de batteries lithium-ion et de les recharger pendant des heures. Le problème aujourd’hui de l’hydrogène est celui de sa production «propre» à une échelle industrielle. Compte tenu des investissements en cours, notamment de milliards de dollars en Chine, il devrait être réglé relativement rapidement. Mais il ne faut pas confondre hydrogène et… hydrogène. Autant utiliser ce carburant pour fabriquer de l’électricité via une pile à combustible et alimenter ainsi des moteurs électriques semble être une technologie prometteuse, autant faire fonctionner directement un moteur à combustion avec de l’hydrogène ne présent pas vraiment d’intérêt. Voilà pourquoi explique Motor Autorithy. La principale...