Transitions & Energies
gazole-essence-diesel wikimedia commons

Pourquoi les prix des carburants atteignent des sommets et ce n’est pas le cas du cours du baril


A l’été 2008, le baril de pétrole a atteint 146 dollars. Il est aujourd’hui proche de 100 dollars et pourtant les prix à la pompe sont à des niveaux records. Il y a deux principales explications à cela: l’augmentation des taxes sur les carburants (de 42% sur le gazole et de 17% sur le sans plomb 95 depuis 2008) et la baisse dans le même temps de 30% de la valeur de l’euro par rapport au dollar.

Les cours du baril de pétrole sont proches aujourd’hui des 100 dollars mais restent encore loin du record de 146 dollars atteint à l’été 2008. Pourtant les prix à la pompe atteignent eux des niveaux sans précédents. Pourquoi?

Le ministère de la Transition écologique a publié les derniers prix moyens en France durant la semaine du 4 au 11 février: 1,70 euro pour le gazole et 1,78 euro pour le super sans plomb 95 (E10). Or à l’été 2008, lorsque le baril culminait à son plus haut niveau historique, les prix à la pompe n’atteignaient en moyenne que 1,45 euro pour le gazole et 1,50 euro pour le super sans plomb 95.

La TICPE a fortement augmenté depuis 2008 surtout pour le gazole

D’abord et sans surprise l’un des principaux responsables de la hausse ce sont les taxes qui ont fortement augmenté. La TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) représentait 42 centimes par litre de gazole en 2008 et 60 centimes par litre de sans plomb 95. Elle s’élève aujourd’hui à 69 centimes par litre de sans plomb 95 et 61 centimes par litre de gazole. Elle a apporté l’an dernier plus de 33 milliards d’euros dans les caisses de l’Etat. Et il faut y ajouter l’effet multiplicateur de la TVA… qui s’applique à la TICPE. On paye ainsi la TVA sur une taxe! Une TVA de 20% au lieu de 18,6% en 2008.

La TVA sur la TICPE était de 8 centimes en 2008 sur le gazole et de 11 centimes sur le sans plomb 95 et représente aujourd’hui environ 12 centimes sur le gazole et 14 centimes sur le sans plomb 95. En tout, la TICPE et la TVA qui y est rattachée représentaient en 2008 50 centimes par litre de gazole et 71 centimes par litre de sans plomb 95 contre respectivement 73 centimes et 83 centimes aujourd’hui. Une augmentation respective de 42% des taxes sur le gazole et de 17% des taxes sur le sans plomb 95.

L’euro s’est considérablement affaibli face au dollar

Il y aussi l’impact important de l’augmentation de la valeur du dollar. Le baril de pétrole se vend en dollars. Or, le taux de change en 2008 n’a rien à voir avec son niveau actuel. L’euro culminait alors à 1,60 dollar contre 1,13 dollar aujourd’hui. Le billet vert vaut 30% de plus aujourd’hui. Et cela pèse très lourdement sur le coût des achats de pétrole. A l’été 2008, le baril à 146 dollars revenait à 91,25 euros. Le même baril échangé à 96 dollars revient aujourd’hui à 85 euros.

En terme de pouvoir d’achat, il n’y a pas de hausse par rapport à 2008

Après, il faut aussi faire des comparaisons en terme de pouvoir d’achat. A la mi-2008, pour faire un plein de gazole (40 litres), un salarié payé au Smic (6,84 €/h net) devait y consacrer 8 heures et 29 minutes de travail, soit 23 minutes de plus qu’aujourd’hui avec le niveau actuel du smic net (8,37€/h). Il faut aussi mesurer le coût des carburants dans le temps en prenant en compte  l’inflation; La hausse des prix depuis 2008 atteint près de 19%. Cela signifie qu’un euro de 2008 vaut aujourd’hui 1,19 euro. En euros constants, c’est-à-dire à valeur comparable, les prix du carburant à la mi-2008 (1,72 euro pour le gazole, 1,78 euro pour le SP 95) restent très légèrement plus élevés que leur niveau actuel.

La rédaction

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Pourquoi les prix des carburants atteignent des sommets et ce n’est pas le cas du cours du baril
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie