Transitions & Energies

Après avoir multiplié les prélèvements indus, Total Direct Énergie fait tout pour ne pas rembourser

total-direct-energie

Total Direct Énergie est aujourd’hui la plus mauvaise publicité possible pour les fournisseurs alternatifs d’électricité. Non content de traîner EDF en justice pour contester l’exécution d’un contrat signé, cette société est à la limite de la malhonnêteté dans son comportement avec ses clients.

Total Spring devenu l’an dernier Total Direct Énergie après avoir absorbé Direct Energie a multiplié les prélèvements indus auprès de ses clients. Et Total Direct Énergie semble utiliser  le changement de nom de la société pour multiplier les manœuvres et les obstacles afin de ne pas rembourser ses prélèvements. Des centaines de clients de Total Direct Énergie se plaignent et ont même saisi des associations de défense des consommateurs. Pour le moment en vain.

Le problème remonte à la société Total Spring dont la gestion était plus que problématique. De nombreux clients qui l’ont quitté pour changer de fournisseur ou sont passés automatiquement à Total Direct Énergie ont eu la désagréable surprise de constater que les prélèvements continuaient. Une manière sans doute de gonfler la trésorerie. Le service clients, qui expliquait que mettre fin aux prélèvements «prend du temps», a bien fait des promesses de remboursement au plus tard en janvier 2020. Elles sont la plupart du temps restées lettre morte.

De la trésorerie facile sur le dos des clients

L’association de consommateurs UFC -Que Choisir a même adressé une mise en demeure à Total Direct Énergie. Ce qui ne semble pas avoir eu, à en croire des témoignages très récents, le moindre effet. Total Direct Énergie a expliqué être victime d’un «dysfonctionnement de système informatique dans le cadre de la migration des anciens clients Total Spring dans l’univers Total Direct Énergie».

Total Direct Énergie a également promis le remboursement intégral de tous les clients lésés dans les plus brefs délais. Il n’en est rien. Les clients qui réclament les remboursements se voient toujours renvoyer sans ménagement en leur expliquant que les coordonnées des contrats Total Spring ne sont pas prises en compte dans les systèmes de Total Direct Énergie et qu’ils se débrouillent…

La pratique de Total Spring, qui consistait à gonfler sa trésorerie par des prélèvements frauduleux, semble donc perdurer. Total Direct Énergie a apparemment décidé de conserver des sommes qui ne lui appartienne pas et de profiter au passage du confinement et de l’épidémie pour le faire… Dire qu’il y a un an, Total Direct Énergie annonçait viser 6 millions de clients en 2022!

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Après avoir multiplié les prélèvements indus, Total Direct Énergie fait tout pour ne pas rembourser
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie