Transitions & Energies

Tesla limite à 80% la recharge de ses superchargeurs

Tesla limite à 80% la recharge de ses superchargeurs

Tesla est en quelque sorte victime de son succès commercial. La saturation aux Etats-Unis de ces bornes de recharge rapide, les super chargeurs, illustre les limites du développement de la voiture électrique. Il dépend étroitement de l’implantation des infrastructures de rechargement. Les superchargeurs de Tesla aux Etats-Unis sont aujourd’hui saturés. Les clients de la marque californienne se retrouvent de plus en plus souvent à attendre en faisant la queue pour rechercher leur voiture.

Tesla a bien instauré la facturation du stationnement des voitures dont la recharge est terminée et qui occupent de façon abusive les emplacements aux bornes de recharge. Mais ce n’est pas suffisant. Le constructeur va plus loin et vient d’annoncer la limitation de la recharge à 80% de la capacité de la batterie sur les superchargeurs. Certains sites se verront imposer cette limite de façon permanente, tandis que d’autres n’auront cette limite qu’aux heures de pointe. Tesla est persuadé que cette mesure peut améliorer de 34% le débit dans ses stations les plus fréquentées.

Tesla fait savoir que de toute façon à partir de 80% de recharge de la batterie, la vitesse de charge diminue considérablement. Il est par ailleurs recommandé de ne pas recharger trop fréquemment au-delà de cette limite afin de protéger la longévité des batteries.

Pour l’instant cette limite de recharge concerne seulement les Etats-Unis. Mais elle pourrait être implantée à terme dans d’autres pays où Tesla remporte des succès commerciaux comme ceux d’Europe du nord. En attendant, si Tesla vend de plus en plus de véhicules, il doit faire face à des difficultés de production et financières grandissantes. Et son avenir est incertain.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Tesla limite à 80% la recharge de ses superchargeurs
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie