Transitions & Energies

Le retour des batteries au plomb

Le retour des batteries au plomb

Cette technologie semblait dépassée. Les batteries au plomb sont trop lourdes et trop peu performantes avec une faible densité d’énergie. Elles ne peuvent pas être stockées déchargées. Mais elles sont très économiques et suffisantes pour lancer les moteurs thermiques, même si leur durée de vie ne dépasse pas quelques années. Voilà pourquoi on les trouve dans la quasi totalité des véhicules à moteur thermique. Mais leur avenir est loin d’être assuré. A moins que…

C’est entendu on ne les trouvera pas dans les voitures électriques dont elles dégraderaient trop les performances par rapport aux batteries lithium ion. Mais pour stocker de l’énergie dans des stations fixes, de recharge pour les véhicules électriques par exemple, là où le poids et les performances pures ont peu d’importance et le coût bien plus, cela pourrait être une bonne solution.

Elle est étudiée très sérieusement aux Etats-Unis à la suite du lancement d’un projet prototype par le Consortium pour l’Innovation de la Batterie (CBI). Financé par le Département de l’énergie américain et l’Etat du Missouri, il s’agira de mesurer la faisabilité d’un stockage de l’électricité dans les stations de recharge par des batteries au plomb dans le Missouri. Les premiers sites comprenant des bornes de recharge et des batteries au plomb pour stocker l’électricité quand le coût est le plus faible seront installés à l’automne 2019.

«Ce projet a pour but de démontrer que le stockage via des batteries au plomb, lié à la charge des véhicules électriques, peut aider à gérer les variations de la demande» assure le directeur du CBI Alistair Davidson«et à emmagasiner l’énergie lorsqu’elle est moins chère.» Il ajoute que «ce type d’innovation pourrait entraîner un déploiement plus rapide et efficace des stations de recharge».

Les batteries au plomb n’ont de toute façon pas complétement disparu du paysage. En Allemagne, à Bennewitz, elles sont utilisées pour stocker l’électricité produite par une centrale solaire d’une capacité de 25 MWh qui peut continuer ainsi à fournir du courant la nuit tombée.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Le retour des batteries au plomb
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie