Transitions & Energies

New York interdit, pour des raisons de sécurité, la location de vélos et de trottinettes électriques

New York interdit, pour des raisons de sécurité, la location de vélos et de trottinettes électriques

Les rues comme les trottoirs de New York ne sont pas prêts, dans l’immédiat, à ressembler à ceux de Paris, envahis par les trottinettes et vélos électriques. Le 27 décembre 2019, Andrew Cuomo, Gouverneur de l’État de New York, a opposé son véto à une loi qui prévoyait d’autoriser ces moyens de transport, interdits dans l’État de New-York et donc dans la ville du même nom.

Le gouverneur invoque «l’omission inexplicable» de mesures suffisantes de sécurité. Par exemple, le texte n’oblige pas le port du casque et n’impose pas de limites de vitesse. Andrew Cuomo cite notamment la mort de Nelson Miranda Gomez, un jeune homme de 16 ans renversé par un camion fin novembre 2019 tandis qu’il conduisait une trottinette en libre-service Lime.

«Les casques sont une nécessité de bon sens qui doit être imposée aux opérateurs de ces véhicules pour protéger la sécurité publique», a déclaré Andrew Cuomo. Il a ajouté qu’il était prêt à discuter en 2020 d’une loi améliorée. Plusieurs élus newyorkais se sont engagés à proposer rapidement un nouveau texte.

La loi, adoptée en juin 2019 par les deux chambres du Parlement de l’Etat de New York, avait été saluée notamment par les livreurs qui utilisent beaucoup les vélos électriques et sont de ce fait dans l’illégalité. Ils sont passibles d’une amende de 500 dollars et d’une saisie de leur deux-roues à moteur. Selon la Police de la ville de New York, 1.164 convocations ont été lancées contre des conducteurs de vélos et de trottinettes électriques.

«New York criminalise les livreurs qui essaient simplement de gagner leur vie et les gifle avec des milliers de dollars d’amendes, en ruinant leur capacité à subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille», a réagi Jessica Ramos, élue démocrate à l’initiative du projet de loi.

Débats houleux

Danny Harris, qui dirige une association baptisée Transportation Alternatives (Alternatives de transport), a dénoncé: «le Gouverneur Cuomo, un supposé champion des immigrants et des travailleurs pauvres, qui a échoué à protéger 40.000 personnes ayant des faibles salaires et étant pour la plupart des travailleurs immigrés à New York». Il a également défendu des moyens de transport qui réduisent la congestion et qui sont bénéfiques à l’environnement, ce qui reste une question très controversée.

A l’opposé, William J. Bratton, ancien chef de la police de la ville de New York, a félicité le gouverneur pour «laisser cela hors des rues de New York».

Plusieurs localités de l’Etat voisin du New Jersey avaient légalisé la location de vélos et de trottinettes électriques après une loi votée en mai l’autorisant à l’échelle de cet Etat. Mais deux villes assez importantes, Hoboken, et Elizabeth, sont revenues rapidement en arrière pour des raisons de sécurité et après des débats houleux.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

New York interdit, pour des raisons de sécurité, la location de vélos et de trottinettes électriques
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie