Transitions & Energies

L’argent, le métal de la transition

Bar d'argent métal wikimedia commons

Les cours de l’argent métal sont très spéculatifs, encore plus que ceux de l’or. Mais l’utilisation industrielle du métal qui a la meilleure conductivité devrait s’envoler au cours des prochaines années. Il est aujourd’hui indispensable dans les panneaux solaires et dans les packs de batteries pour véhicules électriques.

Si vous voulez investir dans la transition énergétique, misez sur l’argent métal. La demande devrait augmenter régulièrement au cours des prochaines années portée à la fois par le photovoltaïque et les voitures électriques. C’est en tout cas la thèse développée sur Capital par Benjamin Louvet, gérant du fonds OFI Precious Metals.

Cet été, en dépit d’une conjoncture économique toujours très incertaine, l’argent métal a connu une hausse spectaculaire, en partie spéculative. Elle a permis au plus haut en août d’afficher un gain de plus de 60% depuis le 1er janvier et de frôler les 30 dollars l’once. Les cours ont reflué ensuite avec le rebond de la pandémie pour enregistrer tout de même le 28 octobre un gain de près de 35% depuis le début de l’année avec un cours supérieur à 23 dollars l’once. Comme l’écrit Benjamin Louvert: «l’argent sort ainsi d’une longue période de léthargie…».

Un métal dont les cours sont très volatils et spéculatifs

L’argent métal a été au cours des dernières années victime en quelque sorte de son succès. Les cours des métaux précieux, or et argent, se sont envolés de 2000 à 2011, passant de 280 dollars à plus de 1.900 dollars l’once pour le premier et de moins de 10 dollars l’once à près de 50 dollars pour le second. Les compagnies minières avaient alors mis en production toutes les ressources possibles. Mais lorsque les cours ont reflué, les compagnies argentifères ont beaucoup tardé à réduire la production de leurs mines. Elles se trouvent majoritairement dans des pays à devises faibles (Amérique centrale et Amérique du Sud) et les producteurs d’argent ont compensé un temps la baisse des prix de vente par celle des coûts de production libellés dans des devises faibles. Résultat, la surproduction a atteint des niveaux records.

Ce ne sera plus le cas dans les prochaines années. Les données fondamentales du marché de l’argent métal changent totalement. Son utilisation dans la transition énergétique garantit en quelque sorte une progression continue de la demande. L’argent métal est tout simplement le métal qui a la meilleure conductivité, c’est-à-dire la meilleure capacité à transporter l’électricité sans résistance.

Indispensables aux panneaux solaires et aux packs de batteries

Dans un monde où l’électricité va prendre un rôle de plus en plus important et l’électrification des usages est en marche, l’argent devient le métal de la transition énergétique ou au moins l’un des métaux essentiels à la transition. Il est notamment indispensable à la fabrication des panneaux photovoltaïques. La quantité d’argent intégrée dans chaque panneau a fortement baissé au cours des dernières années (il fallait entre 20 et 25 grammes d’argent par panneau, il en faut 5 fois moins aujourd’hui), mais la quantité de panneaux solaires produite n’a cessé d’augmenter et va continuer à le faire. L’industrie solaire, qui n’avait aucun impact dans la demande mondiale d’argent il y a 10 ans, représente aujourd’hui près de 12% de la demande de ce métal. Et ce n’est qu’un début.

L’argent est aussi indispensable aux véhicules électriques à batteries. Il n’y a pas d’argent dans les batteries lithium-ion des voitures électriques, mais il est nécessaire pour la fabrication des packs de batteries. Les batteries embarquées dans les véhicules sont composées d’une multitude de cellules reliées entre elles. Et pour cela, les qualités de conductivité de l’argent sont précieuses. On a ainsi vu la demande d’argent du secteur automobile passer de presque rien il y a quelques années, à plus de 5% de la demande mondiale de ce métal. Là encore, ce n’est qu’un début.

La demande industrielle devrait être multiplié par 4,5 d’ici 2050

Ce n’est pas pour rien si la Banque Mondiale a mentionné l’argent dans un rapport publié en avril 2020 sur les métaux dont les ressources sont considérées comme critiques et stratégiques. L’institution estime que le développement des énergies renouvelables pourrait se traduire par la multiplication par 4,5 d’ici 2050 de la demande d’argent dans le monde.

Une seule certitude, le monde ne manque pas d’argent. Les stocks constitués au fil des siècles sont considérables. Il existe environ 1,6 million de tonnes d’argent métal dans le monde à comparer aux 30.000 tonnes produites par an. Mais une partie considérable de ce stock n’est pas disponible et ne le sera jamais car elle se trouve entre les mains des particuliers sous forme de bijoux et d’objets domestiques en argent, l’argenterie. La forte hausse de la demande dans les années à venir aura donc un impact continu sur les cours, du métal et des groupes miniers qui le produise.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

L’argent, le métal de la transition
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie