Transitions & Energies
Jean-MarcJancovici YouTube

La part d’ombre de Jean-Marc Jancovici

Jean-Marc Jancovici est incontestablement un véritable expert des questions énergétiques. C'est également un excellent pédagogue qui donne le sentiment rare à ses interlocuteurs d’être plus intelligents qu’ils ne le sont. Cela ne l'empêche pas de jouer un peu facilement les catastrophistes, de prôner des solutions décroissantes simplistes et irréalistes pour réduire les émissions de CO2, et de ne pas perdre de vue au passage ses propres intérêts. Par Bertrand Alliot. Chronique publiée dans le numéro 13 du magazine Transitions & Energies.

home

Il faut mieux utiliser les bâtiments existants

La priorité ne doit pas être donnée à la construction de bâtiments neufs plus efficaces sur le plan énergétique, mais à l’amélioration et l’optimisation de l’existant. Car une part importante de l'empreinte carbone d'un bâtiment est liée à sa construction. C'est un changement radical de philosophie qui permettrait aussi de ralentir enfin l’artificialisation des sols. Reste à convertir une partie de la filière économique très puissante de la construction vers la rénovation. Pas une mince affaire.

edf logo

L’Etat renationalise EDF et le Parlement européen accorde le label «vert» au nucléaire

Le mercredi 6 juillet 2022 aura été une journée à marquer d’une pierre blanche dans la relance du système énergétique français. Elle lui apporte une partie des moyens indispensables pour faire face à la fois aux nécessités de la décarbonation, de la souveraineté et de la fourniture au pays d’une énergie abondante à des coûts acceptables. D’une part, l’Etat va renationaliser EDF pour lui donner les moyens financiers et humains qui lui manquent cruellement et d’autre part les députés européens ont accordé à la majorité le label «vert» à l’énergie nucléaire ce qui devrait faciliter la relance en France d’un programme ambitieux de construction de nouveaux réacteurs.

home

Tesla n’est plus le numéro un mondial de la voiture électrique

Le constructeur américain a révolutionné le marché mondial de la voiture électrique qu’il domine en terme de ventes depuis de longs mois. Mais il est confronté aujourd’hui à des problèmes récurrents de production, aux Etats-Unis, en Europe et en Chine, faute de composants, et à une concurrence chinoise de plus en plus forte. Au cours des six premiers mois de l’année, le numéro un mondial de la voiture électrique a été le constructeur chinois BYD.

Pylone Equilibre RTE

Le réseau électrique français est obsolète

Pour pouvoir adapter le réseau électrique français à des tensions entre l’offre et la demande sans précédents et à la nécessité de s’adapter en permanence à des productions intermittentes et aléatoires (éoliennes et solaires), il faut le moderniser et investir des dizaines de milliards d’euros. Encore un sujet majeur de la transition énergétique assez peu mis en avant. D’autant plus que les obstacles techniques, financiers et sociaux sont importants. Il devient ainsi très difficile de construire des lignes à haute tension tant les oppositions locales sont fortes.

Casse automobile Etats-Unis Wikimedia Commons

Automobile française: le destin de la sidérurgie

L’industrie automobile française accumule depuis des années les contre-performances, au point de faire sérieusement douter de sa survie. Les symptômes d’une maladie profonde se lisent dans la chute continue des productions sur le territoire national et son corollaire, un déficit commercial qui ne cesse de se creuser. Pour mener et réussir la transition énergétique dans les transports, avoir une industrie automobile puissante et innovante est un atout quasiment indispensable. Mais qui en a pris conscience? 
Par Gilles Bridier
Article paru dans le numéro 13 du magazine Transitions & Energies.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

home
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie