Transitions & Energies

Pourquoi faire fonctionner un moteur thermique à l’hydrogène est une très mauvaise idée

Pourquoi faire fonctionner un moteur thermique à l’hydrogène est une très mauvaise idée

L’hydrogène avec une pile à combustible pour fabriquer de l’électricité est de plus en plus considéré comme la motorisation de l’avenir pour les véhicules que ce soit les camions, les voitures ou les navires. Elle n’émet pas de gaz à effet de serre. Il est facile et rapide de recharger les réservoirs ce qui élimine la contrainte d’autonomie des véhicules électriques à batterie. Il n’est pas indispensable d’embarquer des centaines de kilos de batteries lithium-ion et de les recharger pendant des heures. Le problème aujourd’hui de l’hydrogène est celui de sa production «propre» à une échelle industrielle. Compte tenu des investissements en cours, notamment de milliards de dollars en Chine, il devrait être réglé relativement rapidement.

Mais il ne faut pas confondre hydrogène et… hydrogène. Autant utiliser ce carburant pour fabriquer de l’électricité via une pile à combustible et alimenter ainsi des moteurs électriques semble être une technologie prometteuse, autant faire fonctionner directement un moteur à combustion avec de l’hydrogène ne présent pas vraiment d’intérêt. Voilà pourquoi explique Motor Autorithy.

La principale raison pour laquelle les moteurs à combustion utilisant de l’hydrogène ne sont pas une bonne solution pour l’environnement tient au fait qu’ils émettent de l’oxyde d’azote ou NOx. Un gaz néfaste pour la santé et qui participe à la formation de gaz à effet de serre.

En outre, les moteurs à combustion fonctionnant à l’hydrogène sont bien moins efficaces sur le plan énergétique que les piles à combustible utilisant le même carburant. Dans un moteur à combustion à hydrogène, seulement 25% du potentiel énergétique est transmis aux roues motrices. Dans une pile à combustible, qui transforme l’hydrogène en électricité pour alimenter des moteurs électriques, jusqu’à 50% du potentiel énergétique de l’hydrogène est transmis aux roues.

Cette efficacité très supérieure a de nombreux effets indirects. Les véhicules à pile à combustible ont des réservoirs plus petits et coûtent deux fois moins cher en carburant pour parcourir la même distance.

Conclusion, l’avenir est sans doute au véhicule à hydrogène à pile à combustible, certainement pas à l’hydrogène pour propulser des véhicules à moteur à combustion interne.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Pourquoi faire fonctionner un moteur thermique à l’hydrogène est une très mauvaise idée
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie