Transitions & Energies

Manifeste : 50 % d’hydrogène en Europe en 2050

Manifeste : 50 % d’hydrogène en Europe en 2050

Publié par EnergyPost, un long texte rédigé par Frank Wouters, ancien Directeur Général adjoint  de l’IRENA (International Renewable Energy Agency), et le Professeur Ad van Wijk, spécialisé dans l’avenir des système de l’énergie de l’Université TU Delft, lancent un appel à la mise en place rapide dans toute l’Europe d’une infrastructure de production et de distribution d’hydrogène. Pour eux, il n’existe pas d’autre moyen pour l’Europe d’atteindre en 2050 son objectif de se passer des énergies fossiles.

Ils expliquent que l’électricité a des limites très bien connues, notamment concernant son transport sur longue distance, son stockage et par le fait même que le réseau existant soit incapable d’assurer 100% d’énergie électrique en Europe. En revanche, l’hydrogène a une densité comparable aux hydrocarbures peut être stocké et peut être transporté, sous forme gazeuse notamment, via le réseau de distribution de gaz naturel existant. Ils ont établi un schéma qui permettrait à l’Europe d’utiliser l’hydrogène pour 50% de ses besoins en énergie en 2050.

«Fabriqué rapidement à grande échelle, l’hydrogène deviendrait bientôt aussi abordable que le gaz. Cela fera aussi de l’Europe le leader de ce marché. Ces technologies que l’Europe maitriserait la première, elle pourrait ensuite les vendre au reste du monde à la recherche de solutions d’énergies propres», écrivent-ils.

L’électrification est l’une des grandes tendances de la transition énergétique. Depuis 2011, l’addition annuelle de capacités de production électrique de renouvelables a été supérieure à celle de capacités de production électrique d’énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole) et nucléaire combinées. Mais l’électricité est difficile à transporter sur de longues distances et ne peut pas être stockée efficacement. Elle ne peut pas couvrir la totalité des besoins en énergie.

L’hydrogène vert fabriqué avec de l’énergie renouvelable et de l’eau (par électrolyse) pourrait jouer un rôle majeur dans une économie décarbonée. L’hydrogène peut être stocké et transporté facilement sur de longues distances. Une combinaison d’hydrogène verte et d’électricité renouvelable pourrait couvrir la totalité des besoins en énergie de l’Europe de façon réaliste. C’est en tout cas la thèse de Frank Wouters et du Professeur Ad van Wijk.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Manifeste : 50 % d’hydrogène en Europe en 2050
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie