Transitions & Energies
daimler-genh2-hydrogen-truck

Daimler Truck et TotalEnergies s’associent dans le transport routier à hydrogène


Les groupes TotalEnergies et Daimler Truck ont signé un accord pour participer à la décarbonation du transport routier de marchandises au sein de l’Union européenne en développant une filière et un écosystème de poids lourds roulant à l’hydrogène via des piles à combustible et des moteurs électriques. Daimler Truck assurera ainsi à ses clients la capacité de recharger les réservoirs de leurs camions dans un réseau de stations construit et alimenté par TotalEnergies.

L’hydrogène et plus particulièrement l’hydrogène décarboné ou vert vont devenir un élément majeur de la transition énergétique dans les transports. Plus particulièrement dans les transports sur longue distance et dans les transports lourds où la motorisation électrique à batteries a des limites insurmontables de poids et d’autonomie.

Cela signifie que dans le transport maritime, aérien et dans le transport routier de marchandises sur longue distance, les filières hydrogènes vont se mettre en place, plus ou moins rapidement. Pour les bus et camions à hydrogène, les choses sont en train de s’accélérer et les briques d’une filière et d’une écosystème s’additionnent. Pour l’instant, il s’agit d’expérimentations locales pour les bus comme pour les camions, mais le passage à une toute autre échelle est maintenant une question d’années.

Convaincre et rassurer les clients

Ainsi, les groupes TotalEnergies et Daimler Truck ont annoncé cette semaine avoir signé un accord pour participer à la décarbonation du transport routier de marchandises au sein de l’Union européenne avec des poids lourds roulant à l’hydrogène.

«Les partenaires vont collaborer au développement d’écosystèmes pour les poids lourds roulant à l’hydrogène. Ils ont pour objectif de démontrer l’attrait et l’efficacité du transport routier alimenté à l’hydrogène propre et pour ambition de jouer un rôle moteur dans le déploiement de l’infrastructure hydrogène pour le transport routier», ont indiqué les deux groupes. Le partenariat concernera l’approvisionnement en hydrogène et la logistique, la distribution d’hydrogène au sein de stations-service, le développement de camions à hydrogène ou encore la constitution d’une base de clients.

TotalEnergies a pour ambition d’exploiter directement ou indirectement d’ici à 2030 environ 150 stations hydrogène en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg et en France. Selon plusieurs calculs, 600 stations hydrogène sur les grands axes routiers européens permettrait de faire circuler sur le continent des flottes de dizaines de milliers de camions à hydrogène rejetant de l’eau pure pour seules émissions.

Daimler Truck fournira pour sa part des camions à pile à combustible à hydrogène et à moteurs électriques à ses clients en France et au Benelux d’ici 2025, et «accompagnera ses clients pour leur garantir une exploitation simple».

Premier constructeur mondial de poids lourds

Daimler Benz s’est associé l’an dernier à Volvo pour développer en commun le système de propulsion (piles à combustible et moteurs électriques) spécifiques pour des poids lourds. Le camion développé par Daimler-Benz baptisé GenH2 (voir photographie ci-dessus) devrait avoir une autonomie de 1.000 kilomètres et être aussi durable qu’un modèle diesel avec une capacité à fonctionner sans problèmes pendant 10 ans en faisant 1,2 million de kilomètres et en fonctionnant 25.000 heures sur les routes.

D’autres groupes automobiles et pas des moindres fabriquent déjà des camions à hydrogène comme le sud-coréen Hyundai, dont les véhicules circulent en Suisse depuis l’an dernier, ou le japonais Toyota via sa filiale Hino, d’autres entendent les rejoindre comme le fabricant américain de moteurs Cummins ou le partenaire technologique de Daimler, Volvo Trucks.

Daimler Benz est le premier constructeur mondial de poids lourds et utilitaires et s’est séparé cette année juridiquement et financièrement de Mercedes Benz qui fabrique les voitures haut de gamme du même nom. Cette séparation reflète la nécessité pour les deux entités d’investir massivement pour développer de nouvelles motorisations et de nouvelles gammes. En dehors de Mercedes, Daimler Benz possède sur le marché des camions et des bus les marques Fuso au Japon, BharatBenz en Inde, Setra en Allemagne et Freightliner, Thomas Built et Western Star en Amérique du nord.

«Concernant le fret longue distance, nous sommes convaincus que le transport neutre en carbone sera atteint dans le futur au moyen de camions à pile à combustible à hydrogène comme entièrement électriques, a déclaré Karin Radstrom, directrice générale de Mercedes-Benz Trucks.

«Nous voulons bâtir une compagnie multi-énergies ayant l’ambition d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, ensemble avec la société, et la création d’un réseau européen de stations dédiées aux camions à hydrogène constitue l’un des grands défis que nous entendons relever», a de son côté mis en avant Alexis Vovk, président marketing et services de TotalEnergies.

Plus de 300 milliards de dollars d’investissements dans l’hydrogène

Aujourd’hui, les véhicules électriques à piles à combustibles occupent encore une place très marginale. Mais si cette technologie n’a jamais répondu aux espoirs mis en elle depuis plusieurs décennies, les choses sont en train de changer rapidement. Construire des filières et des économies de l’hydrogène est devenu une priorité de nombreux Etats, en Europe et en Asie. La France, l’Allemagne, l’Espagne, la Chine, la Corée du sud, le Japon, l’Australie, l’Arabie Saoudite… investissent des milliards de dollars pour se doter d’infrastructures de production et de distribution d’hydrogène et plus particulièrement d’hydrogène vert, produit par électrolyse avec de l’électricité décarbonée. Au cours des prochaines années, plus de 300 milliards de dollars provenant d’investisseurs publics et privés seront apportés à des centaines de projets liés à l’hydrogène.

La rédaction

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Daimler Truck et TotalEnergies s’associent dans le transport routier à hydrogène
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie