Transitions & Energies

Le coût des aides aux énergies renouvelables augmentera cette année

Solar_panels_on_a_roofwikimediacommons

Les éoliennes et les panneaux solaires bénéficiant à la fois d’un accès prioritaire au réseau électrique et de tarifs garantis par l’Etat, le coût du soutien aux renouvelables a beaucoup augmenté pendant la pandémie. La forte baisse de la consommation pendant le confinement a provoqué une chute des prix de l’électricité dans toute l’Europe et mécaniquement une augmentation du coût des subventions.

Le prix du soutien public à la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables (éolien et solaire) augmentera sérieusement en 2020. Cela est lié aux conséquences de la pandémie. Les mesures de confinement en Europe ont provoqué une chute brutale des prix de l’électricité. En conséquence, selon les prévisions du régulateur, le soutien aux prix de l’électricité renouvelable coûtera 8,9 milliards d’euros contre 7,9 milliards prévus initialement.

«Cette hausse résulte très majoritairement de la baisse importante des prix de marché par rapport aux prix de marché attendus lors de l’évaluation de la prévision (- 18,5 €/MWh) en raison notamment de l’état d’urgence sanitaire», explique la CRE (Commission de régulation de l’énergie).

Accès prioritaire et prix garantis

Avec un accès prioritaire au réseau de distribution d’électricité, les éoliennes et les panneaux solaires ont continué de produire à plein pendant toute la période de confinement, même si la demande d’électricité et les prix ont baissé. Or, éoliennes et panneaux solaires bénéficient d’un tarif subventionné de rachat de l’électricité produite garanti par l’Etat. «Et pendant la crise sanitaire, la période de mars et d’avril 2020 a notamment été caractérisée par plusieurs épisodes de prix négatifs», écrit la CRE. L’offre était surabondante et les éoliennes comme les panneaux solaires ne sont pas une production d’électricité dite pilotable, c’est-à-dire ajustable à la demande.

La hausse des charges budgétaires devrait donc être cette année de 1,107 milliard d’euros. Les parcs photovoltaïques concentrent la plus grande partie des aides, soit 2,9 milliards d’euros. Arrivent ensuite le soutien aux zones peu ou pas connectées au réseau électrique (ZNI), un peu plus de 2 milliards d’euros puis le soutien aux éoliennes terrestres qui atteint 1,9 milliard d’euros.

Le coût du soutien public va augmenter

Pour le régulateur ce n’est qu’un début. Avec l’accélération de la transition énergétique en 2021 et l’entrée sur le réseau de 6,5 Twh de nouvelles capacités de production éoliennes et photovoltaïques, le coût du soutien public au secteur devrait encore augmenter pour atteindre 9,1 milliards d’euros. 

La CRE met en garde: «pour atteindre les objectifs de politique énergétique en tenant compte du montant des charges à financer par le budget de l’Etat, il apparaît nécessaire de faire des choix quant aux installations à soutenir en fonction notamment du coût de leur soutien». Elle pointe notamment le coût disproportionné de l’aide au photovoltaïque.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Le coût des aides aux énergies renouvelables augmentera cette année
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie