Transitions & Energies

La Chine fait le ménage dans l’industrie des véhicules électriques

La Chine fait le ménage dans l’industrie des véhicules électriques

La Chine est le premier marché mondial des véhicules électriques avec 1,1 million de voitures vendues en 2018. Cela est notamment le fait de subventions importantes à l’achat accordées par le gouvernement qui sont appelées d’ailleurs à disparaitre progressivement jusqu’en 2020. Le boom du véhicule électrique en Chine a eu pour conséquence de voir se multiplier en quelques années les constructeurs plus ou moins grands et plus ou moins fiables. Ce sont aussi multipliées… les plaintes des consommateurs dont les véhicules de mauvaise qualité tombent en panne en permanence. Le gouvernement chinois a donc décidé de remettre un peu d’ordre dans ce marché. Il vient ainsi de décider que 486 aspirants constructeurs de voitures électriques, c’est trop!

Des règles vont être instaurées pour sélectionner des groupes industriels plus solides et plus compétitifs à même de produire des véhicules électriques de qualité et d’offrir des garanties solides aux consommateurs. Des centaines de startups chinoises se sont ruées sur ce marché au cours des dernières années. Elles ont levées plus de 18 milliards de dollars de capitaux, selon un calcul de l’agence Bloomberg. Mais la plupart des entreprises qui se sont lancées dans l’aventure manquent de moyens techniques, financiers et humains et ont un avenir limité.

Pour accélérer la concentration de cette industrie, les règles imposées par le gouvernement limiteront aux sociétés jugées «éligibles» la possibilité de faire fabriquer leurs véhicules par d’autres constructeurs. Pour l’instant personne ne sait officiellement quels sont les critères «d’éligibilité». Et des négociations sont toujours en cours. Mais selon Bloomberg, les petits constructeurs qui seront autorisés à continuer à fabriquer et vendre des véhicules électriques doivent avoir investi au moins 4 milliards de yuans (515 millions d’euros) dans la recherche et développement au cours des trois dernières années et produit au moins 15.000 véhicules au cours des deux dernières années. Enfin, ces petits constructeurs devront passer des contrats de production avec des constructeurs plus importants pour la fabrication d’au moins 50.000 véhicules par an et ne pourront pas avoir plus de deux partenaires pour fabriquer leurs voitures.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

La Chine fait le ménage dans l’industrie des véhicules électriques
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie