Transitions & Energies

Recharge des véhicules électriques, l’Europe n’est pas du tout au rendez-vous

Sans bornes de recharge nombreuses, faciles d'utilisation et puissantes et rapides, le développement de la voiture électrique va se heurter rapidement à un mur. Un rapport de la Cour européenne des comptes tire la sonnette d'alarme. D'un côté...

Douze millions de voitures bientôt interdites dans les métropoles. Pourquoi?

Les zones de faibles émissions ou ZFE vont se multiplier en France d'ici à 2024. Elles ont pour objet d'interdire la circulation des véhicules les plus anciens qui sont à la fois les plus polluants (particules fines et dioxyde d'azote) et les plus...

Le dernier numéro du magazine Transitions & Energies est paru

Transports, rien ne sera plus comme avant Le nouveau numéro de Transitions & Energies vient de paraitre. Titré, «Energie et Transport, la révolution qui vient», il consacre notamment un dossier approfondi à la révolution des transports. Elle ne...

Les articles de la catégorie Mobilité

Recharge Vehicule ElectriqueWikimedia

Décisions de fin d’année: malus au poids pour les voitures et bornes de recharge dans les copropriétés

L'automobile fait toujours l'objet d'une attention toute particulière des pouvoirs publics en cette fin d'année. On peut même parler d'une obsession pour le moyen de transport le plus utilisé de loin par les Français et qui représentait au passage en 2019 pas moins de 36% des recettes fiscales nettes de l'Etat. En tout cas, le Conseil constitutionnel vient de donner sa bénédiction à la nouvelle taxe sur le poids des voitures neuves et un décret publié au Journal Officiel facilite grandement à partir du 1er janvier 2021 l'installation de bornes de recharge pour voitures électriques dans les copropriétés en limitant le plus possible les oppositions des autres copropriétaires. Rappelons qu'en Europe, le transport routier représente dans son ensemble 20% des émissions de CO2.

Voiture électrique

2020 a été l’année du véhicule électrique, mais la partie est encore loin d’être gagnée

Imposée par les gouvernements et les institutions européennes, la voiture électrique à batteries devrait voir ses parts de marché continuer à progresser rapidement au cours des prochaines années. A condition, toutefois, que le consommateur ne fasse pas trop de résistance, et que l'industrie automobile, tout comme les producteurs de batteries et les groupes miniers, soient capables de suivre. Sans parler des infrastructures de recharge aujourd'hui très insuffisantes. Le temps est compté.

Hyundai Nexo

HTWO, la première grande marque automobile purement hydrogène

Tesla a joué un rôle majeur dans le changement d'image et dans le développement du véhicule électrique à batteries. Hyundai a des ambitions similaires avec le véhicule électrique à hydrogène et pile à combustible. C'est pour cela que le constructeur sud-coréen vient de se doter d'une marque spécifique, HTWO.

Prius Totota première génération

Le succès des hybrides est le reflet des limites des véhicules 100% électriques

La vente de véhicules hybrides, qui combinent moteur thermique et électrique, progresse plus rapidement dans le monde que celle des voitures 100% électrique. Avant tout, parce qu'ils offrent des fonctionnalités et une facilité d'usage bien supérieures. Ils représentent, selon les points de vue, le meilleur ou le pire des deux mondes (thermique et électrique).

Tesla-Gigafactory

L’Europe veut ses propres batteries, mais des batteries propres

L'Union Européenne veut imposer à partir de 2027 des normes environnementales strictes sur les batteries lithium-ion allant de leurs conditions de fabrication, y compris celles des matières premières utilisées, jusqu'à leur recyclage. Des exigences légitimes mais qui auront un coût élevé et un impact sur la compétitivité et le développement de la production de batteries en Europe. L'enjeu économique, industriel et de souveraineté est considérable. L'Europe se doit de construire en quelques années un outil industriel performant et compétitif pour rester un acteur majeur de l'industrie automobile.

Nouvelle Renault Zoe

Pour Luca de Meo, le Pdg de Renault: «les aides à l’achat de voitures sont inefficaces et injustes»

Le nouveau patron de Renault s'est livré à un véritable réquisitoire contre la politique automobile en Europe lors d'une interview en Italie sur la chaîne de télévision La7. Il reproche aux gouvernements de subventionner des véhicules électriques peu performants et réservés aux plus favorisés, de ne pas soutenir l'innovation pour améliorer les véhicules et de ne pas être capables de construire un réseau dense de bornes de recharge.

Denver Aéroport Wikimedia Commons

Le transport aérien ne sera plus jamais le même

Après une première aide de 7 milliards d’euros annoncée fin avril, l’Etat devrait encore injecter l'an prochain 4 à 5 milliards d’euros dans le capital d'Air France pour sauver la compagnie. Le transport aérien traverse la plus grave crise de son histoire. Conséquence de la pandémie de Covid-19, le nombre de passagers devrait avoir baissé de 55% en 2020 par rapport à 2019. Une situation qui pourrait en partie être durable tant les comportements en matière de voyages d'affaires et de tourisme au long cours changent.

gazole-essence-diesel wikimedia commons

Carburants synthétiques, un pis-aller ou une solution miracle?

Les carburants synthétiques offrent en théorie de sérieux atouts. Produits avec du CO2 récupéré et de l'hydrogène vert (fabriqué par électrolyse avec de l'électricité décarbonée), ils permettent de fortement réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ils seraient ainsi un moyen d'améliorer rapidement le bilan carbone du transport dans le monde sans des investissements considérables dans de nouvelles infrastructures et de nouveaux véhicules. Mais ils présentent aussi de sérieux problèmes. Ils sont aujourd'hui bien trop coûteux à produire et ont de nombreux adversaires politiques.

Paris Champs Elysées Wikimedia Commons

Paris connaît encore un pic de pollution en plein confinement!

La circulation automobile est présentée comme la principale responsable de la pollution atmosphérique dans les grandes villes. Une thèse considérée comme inattaquable aussi bien par les décideurs politiques, les écologistes et la plupart des médias. La réalité semble bien plus complexe. Il y a eu trois pics de pollution aux particules fines cette année à Paris, dont deux pendant les confinements marqués pourtant par des baisses sensibles de la circulation routière. Le premier le 28 mars, le second les 26 et 27 novembre... Mais il est difficile de remettre en cause les dogmes.