Transitions & Energies

Pour BP, le pic pétrolier (peak oil) c’est maintenant

Le groupe pétrolier britannique BP a annoncé la semaine dernière que la consommation de carburants fossiles devrait baisser pour la première fois de l'histoire du fait à la fois des politiques en faveur des énergies renouvelables, de...

Des doutes sur la découverte de gaz par la Turquie

La Turquie a annoncé la semaine dernière la découverte d'un gisement de gaz géant en mer Noire. Pour plusieurs experts, cette annonce est prématurée et s'apparente avant tout à de la propagande.

La Chine est devenue, de loin, le principal producteur d’énergie au monde

L'Arabie Saoudite, la Russie et plus encore les Etats-Unis ne sont pas les premiers producteurs au monde d'énergie. Ils sont loin derrière la Chine, premier producteur au monde d'hydroélectricité, d'électricité solaire, d'électricité éolienne et...

Les articles de la catégorie Fossile

Blackout en Amérique du nord en 2003

Le coronavirus met les réseaux électriques en danger

Les sociétés modernes, plus particulièrement encore dans des périodes comme celle de la pandémie, sont totalement dépendantes de l'électricité. Pourtant la sécurité des réseaux s'est dégradée avec la part croissante des renouvelables qui par définition sont intermittents. Les gouvernements doivent absolument s'assurer que leurs réseaux électriques peuvent s'appuyer sur des centrales disponibles à tout moment, au gaz ou nucléaire.

fracturation hydraulique Etats-Unis

Le pétrole, une vraie menace pour l’économie mondiale

L'effondrement des cours du baril est dangereuse car elle renforce l'addiction mondiale au pétrole, surtout avec la récession à venir et ses conséquences, une augmentation du chômage et la baisse des revenus. Mais la destruction prévisible de capacités de production de pétrole aux Etats-Unis et dans d'autres pays signifie aussi que les cours pourraient flamber le jour où l'économie mondiale va redémarrer.

Plateforme pétrolière off shore wikimedia commons

Le plan saoudien pour gagner la guerre du pétrole

La décision de l'Arabie Saoudite d'inonder le marché pétrolier de barils à prix cassés n'est pas seulement une réponse à ce qui a été perçu à Riyad comme un camouflet russe. C'est une stratégie délibérée et très risquée pour changer le jeu du marché pétrolier et éliminer une partie de la concurrence.

Plateforme Pétrolière Wikimedia commons

La plus forte baisse de consommation de pétrole de l’histoire

Conséquence de la pandémie de coronavirus qui provoque une récession mondiale, la consommation mondiale de pétrole devrait connaître cette année la plus forte baisse de l'histoire. Cette situation et l'effondrement des prix du baril mettent en péril l'économie des pays pétroliers les plus fragiles.

Ligne haute-tension wikimedia commons

Coronavirus: comment EDF, Enedis, Engie, GrDF et RTE assureront la production et la distribution d’énergie

EDF, RTE, Enedis, Engie et GrDF doivent aujourd'hui, avec moins de main d'œuvre, continuer à faire fonctionner les centrales, les barrages hydrauliques et les réseaux d'électricité et de gaz, des activités vitales pour le pays. Leur plan de continuité ou plan pandémie permet d'assurer la production et la distribution d'énergie avec 60% de salariés. Il a été déclenché à la centrale nucléaire de Flamanville.

Vladimir Poutine Wikimedia Commons

La Russie de Vladimir Poutine ne sortira pas indemne du krach pétrolier

La Russie de Vladimir Poutine affirme aujourd'hui qu'elle peut faire face aisément aux conséquences de l'effondrement des cours du baril et de la guerre des prix sur le marché pétrolier. Mais derrière la propagande, la réalité est un peu différente. Si les prix du pétrole restent bas pendant de long mois, la Russie n'échappera pas à la récession.