Transitions & Energies

Le cuivre pourrait devenir le pétrole de la transition

La décarbonation des économies ne pourra pas se faire sans une augmentation considérable de la consommation de cuivre. Ce métal est indispensable à l'électrification des usages aussi bien dans les transports, la chaleur et l'industrie. Pas de...

Recharge des véhicules électriques, l’Europe n’est pas du tout au rendez-vous

Sans bornes de recharge nombreuses, faciles d'utilisation et puissantes et rapides, le développement de la voiture électrique va se heurter rapidement à un mur. Un rapport de la Cour européenne des comptes tire la sonnette d'alarme. D'un côté...

Sommes nous au début d’une ère de flambée des matières premières?

La transition énergétique peut, en partie, se résumer à utiliser des métaux plutôt que du pétrole pour avoir de l'énergie. Les panneaux solaires, les batteries, les piles à combustibles, les éoliennes, les réseaux électriques, les moteurs...

Les articles de la catégorie Finance

sidérurgie wikimedia commons

Les chaînes d’approvisionnement, enjeu essentiel de la transition

Les huit plus importantes chaînes d'approvisionnement mondiales représentent plus de 50% des émissions de CO2. Ces émissions proviennent avant des productions agricoles et de l'industrie lourde qui entrent dans les produits que nous consommons quotidiennement. Contrairement aux idées reçues, et compte tenu de la taille de ces chaînes d'approvisionnement et de leurs marchés, décarboner les productions de base reviendrait à des augmentations de prix très limitées pour le consommateur final.

Ligne haute-tension wikimedia commons

Les négociations s’enlisent entre la France et la Commission Européenne sur l’avenir d’EDF

Le projet de restructuration d'EDF, indispensable pour donner à l'entreprise publique les moyens d'investir et d'assurer l'avenir de la production électrique en France, se trouve dans une impasse. Les négociations avec la Commission Européenne semblent bloquées et le projet de restructuration, baptisé Hercule, se heurte à une opposition grandissante des syndicats et de plusieurs partis de gauche. La tentation du gouvernement, comme ces prédécesseurs depuis 20 ans, est donc de continuer à gagner du temps, au moins jusqu'à l'élection présidentielle. Un énième renoncement à prendre des décisions stratégiques urgentes, ce qui se traduira encore par un affaiblissement d'EDF.

edf logo

Le démantèlement d’EDF n’est pas une fatalité

Le projet baptisé Hercule, qui consiste à renationaliser le nucléaire et l’hydraulique d’EDF et ensuite à reprivatiser la partie commerciale et énergies renouvelables, est négocié âprement avec la Commission européenne. Mais il s’agit d’une mauvaise réponse à une situation créée de toutes pièces par les injonctions contradictoires infligées depuis des années à l’entreprise publique par les gouvernements successifs. Le risque considérable aujourd’hui est de voir EDF disparaître en tant qu’entreprise intégrée. Chaque activité, nucléaire, hydraulique, renouvelables, réseaux, commercialisation serait indépendante sous la tutelle d’une holding «sans rôle opérationnel et sans contrôle sur ses filiales» comme l’exige Bruxelles.
Article paru dans le numéro 7 du magazine Transitions & Energies.

Thunderstorm wikimedia commons

États électriques contre États pétroliers

Le 21ème siècle sera celui de l'électricité et de l'électricité décarbonée. Les puissances électriques prendront le pas sur les puissances pétrolières. La France est un Etat électrique, une puissance dans l'énergie nucléaire. Le démantèlement d'EDF qui menace serait une erreur majeure. Il ferait perdre à la France, et au plus mauvais moment, son atout majeur pour garantir son indépendance énergétique et technologique. 
Article paru dans le numéro 7 du magazine Transitions & Energies.

Billets euros

EDF a officiellement une dette de 42 milliards d’euros, en réalité bien plus

Non seulement l’endettement net d’EDF ne prend pas en compte le stock de titres «hybrides» versé aux capitaux propres, mais le groupe doit continuer à investir massivement tant dans la sécurité nucléaire que dans les énergies renouvelables. La dette va croître dans un contexte déprimé avec des marges très réduites.
Article paru dans le numéro 7 du magazine Transitions & Energies.

Centrale nucléaire Gravelines wikimedia commons

EDF, depuis 20 ans un État inconséquent lui a imposé toujours plus de contraintes

Depuis vingt ans, la libéralisation du secteur électrique et la privatisation partielle d’EDF se sont traduites pour l'entreprise publique par une accumulation de contraintes ingérables. Le résultat quasi mécanique de cette situation est l’alourdissement de la dette, des pertes continues de parts de marché, un rejet par les marchés financiers et une incapacité à financer des investissements indispensables.
Article paru dans le numéro 7 du magazine Transitions & Energies.

Ligne haute tension

EDF: en route vers la catastrophe

Comment un des grands succès français technique et économique des Trente Glorieuses, une entreprise fournissant à tout le pays une électricité abondante et bon marché, s’est transformé en désastre à force de lâchetés et de compromissions. Le bien commun représenté par EDF est en passe d’être dilapidé pour des raisons idéologiques et d’autres encore moins convenables.
Article publié dans le numéro 7 du magazine Transitions & Energies.

Recharge Vehicule ElectriqueWikimedia

Décisions de fin d’année: malus au poids pour les voitures et bornes de recharge dans les copropriétés

L'automobile fait toujours l'objet d'une attention toute particulière des pouvoirs publics en cette fin d'année. On peut même parler d'une obsession pour le moyen de transport le plus utilisé de loin par les Français et qui représentait au passage en 2019 pas moins de 36% des recettes fiscales nettes de l'Etat. En tout cas, le Conseil constitutionnel vient de donner sa bénédiction à la nouvelle taxe sur le poids des voitures neuves et un décret publié au Journal Officiel facilite grandement à partir du 1er janvier 2021 l'installation de bornes de recharge pour voitures électriques dans les copropriétés en limitant le plus possible les oppositions des autres copropriétaires. Rappelons qu'en Europe, le transport routier représente dans son ensemble 20% des émissions de CO2.