Transitions & Energies

Pour sécuriser leur réseau électrique, les Etats-Unis reviennent à l’analogique et au manuel

Pour sécuriser leur réseau électrique, les Etats-Unis reviennent à l’analogique et au manuel

Le gouvernement américain a du faire face à de nombreuses tentatives de cyber attaques venant de l’étranger contre les infrastructures critiques du pays et notamment son réseau électrique. Protéger ses infrastructures est difficile, notamment parce qu’elles n’ont pas été conçues pour résister à des intrusions et ont été construites à une époque où l’internet n’existait même pas en rêves.

Pour protéger son réseau électrique, le gouvernement américain vient de changer radicalement de stratégie et de la faire adopter dans une loi par le Congrès. Plutôt que de mettre sans cesse en place de nouvelles technologies et de nouvelles compétences, d’installer des barrières logicielles toujours plus complexes, il va utiliser l’analogique et le manuel pour isoler les plus importants systèmes de contrôle du réseau électrique. Sans intervention humaine directe, il ne sera plus possible d’effectuer certaines opérations majeures sur le réseau. Cela devrait limiter considérablement le risque d’une coupure de courant générale à la suite d’une attaque.

«Cette approche vise à contrecarrer même le plus sophistiqué des cyber adversaires qui, s’il veut accéder au réseau, devra physiquement être en contact avec les équipements, ce qui rend les cyber attaques bien plus difficiles», souligne le Sénat des Etats-Unis qui vient de voter une loi bipartisane sur la sécurité des infrastructures énergétiques du pays (Security Energy Infrastructure Act).

En kiosque actuellement


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Pour sécuriser leur réseau électrique, les Etats-Unis reviennent à l’analogique et au manuel
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie