Transitions & Energies

Les trois recettes de Bill Gates pour réussir la transition énergétique

Les trois recettes de Bill Gates pour réussir la transition énergétique

Dans un article publié sur le site du World Economic Forum, Bill Gates, le fondateur de Microsoft et le deuxième homme le plus riche au monde, livre ses trois recettes pour réussir la transition énergétique.

Il part du constat suivant. La production d’électricité à partir de sources renouvelables, notamment le vent et le soleil, progressent rapidement dans le monde. L’électrification est devenue ainsi la solution. La production d’électricité est responsable de 25% des émissions de gaz à effet de serre mais l’électricité propre peut et doit régler ce problème tout comme la conversion à l’électricité des secteurs de l’économie responsables des 75% restant d’émissions de gaz à effet de serre. C’est le cas des transports, des bâtiments, de l’industrie. «Pensez aux voitures et aux bus électriques, à des systèmes dans nos maisons sans émissions de chauffage et de climatisation et à des usines plus efficaces sur le plan énergétique utilisant de l’énergie propre».

Les trois recettes pour atteindre ces objectifs sont d’après Bill Gates: d’améliorer les systèmes de stockage d’électricité, d’utiliser des énergies propres via la capture et la séquestration du carbone et le nucléaire et enfin de multiplier et améliorer les lignes à haute tension pour mieux transporter l’électricité décarbonée sur de longues distances.

Sur le stockage de l’électricité, Bill Gates souligne que nous avons aujourd’hui à notre disposition des technologies pour stocker de l’électricité pendant des heures, comme les batteries lithium ion qui s’améliorent et deviennent moins coûteux d’années en années. Mais nous avons besoin de systèmes de stockages pour des semaines et des mois. Le stockage de moyen terme le plus efficace actuellement consiste à remplir les barrages en pompant de l’eau. Mais il atteint ses limites. Il nous faut de nouvelles technologies de batteries plus performantes, plus durables et moins coûteuses que le lithium ion. Il faut utiliser le stockage thermique via la chaleur et produire avec de l’électricité renouvelable et propre des carburants zéro émissions qui peuvent générer de l’électricité comme l’hydrogène.

La deuxième recette est la production d’électricité propre par le biais de la capture et de la séquestration du carbone quand des énergies fossiles sont utilisées et de la production d’électricité sans émission à partir de l’énergie nucléaire. Des moyens indispensables, notamment dans les pays et les régions du monde qui ne peuvent pas investir massivement dans les renouvelables. Bill Gates cite une étude récente du MIT qui montre que combiner des énergies renouvelables avec des énergies propres, nucléaires et décarbonées par la séquestration des émissions, peut permettre de donner accès à de l’électricité sans carbone jusqu’à 62% moins coûteuse que de l’électricité produite uniquement avec des sources renouvelables.

Bill Gates croit aussi dans la nouvelle génération des réacteurs nucléaires, plus petits, qui sont plus sûrs, produisent moins de déchets et tout cela à moindre coût, notamment dans les régions du monde peu favorables aux renouvelables.

Enfin, la troisième recette essentielle de Bill Gates tient à l’investissement dans des infrastructures électriques pour pouvoir transporter efficacement l’électricité décarbonée sur de longues distances en multipliant les lignes à haute tension et en les rendant plus performantes.

 

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Les trois recettes de Bill Gates pour réussir la transition énergétique
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie