Transitions & Energies

Hyperloop : une première piste d’essai à Toulouse

Hyperloop : une première piste d’essai à Toulouse

 La société américaine Hyperloop Transportation Technologies (Hyperloop TT) a commencé en avril 2019 dans son centre de recherche de Toulouse, les essais de la première piste d’essai à taille réelle au monde de l’Hyperloop, ce train théoriquement capable de se déplacer à plus de 1 000 km/h dans un tube sous vide.

Les tests ont commencé par la phase de dépressurisation des tubes. Ils devaient être suivis par des essais de la capsule passagers. Cette dernière, baptisée Quintero One, mesure 2,7 mètres de diamètre, 32 mètres de long, et dispose d’un espace intérieur de 15 mètres.

Le projet Hyperloop a été lancé en 2013 par le fondateur de Tesla et de Space X, Elon Musk. Il promet un moyen de transport sûr et écologique, plus rapide que l’avion. Installés dans une capsule, les passagers seraient transportés par propulsion électrique à plus de 1 000 km/h. Il suffirait de 45 minutes pour relier Marseille à Paris…

Trois cent personnes travaillent à la conception de ce fantasme technologique. Hyperloop TT a réuni 295 millions de dollars grâce à de nombreux investisseurs dont la SNCF. Le groupe ferroviaire français dit vouloir apprendre de l’expertise technique d’Hyperloop pour développer son TGV de nouvelle génération.

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Hyperloop : une première piste d’essai à Toulouse
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie