Transitions & Energies

En Europe, les voitures électriques sont réservées aux plus hauts revenus

En Europe, les voitures électriques sont réservées aux plus hauts revenus

La révolution du véhicule électrique est annoncée en permanence en Europe. Mais elle tarde à se matérialiser et cela même si les prix des carburants sont orientés à la hausse. Les ventes de voitures à moteur diesel sont bien en net recul dans toute l’Europe mais un plus grand nombre de personnes a encore choisi de passer à la motorisation à essence qu’à la motorisation électrique. De fait, les véhicules électriques ne réussissent à gagner des parts de marché significatives que dans les pays européens ayant les niveaux de revenus les plus élevés. La voiture électrique est un luxe accessible uniquement aux consommateurs disposant de revenus confortables. C’est ce que montre une série de statistiques rendues publiques par l’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA).

La Norvège est une vraie exception avec 49,1% des véhicules neufs vendus en 2018 fonctionnant avec un moteur électrique. Cela est lié à la fois au haut niveau de revenus moyen des Norvégiens et également aux subventions massives en faveur de ses voitures. Les pays qui arrivent en deuxième et troisième position dans ce classement sont la Suède (8%) et les Pays-Bas (6,7%). Mais dans le même temps, dans la moitié des pays de l’Union Européenne, les ventes de véhicules électriques neufs sont inférieures à 1% du marché. Même si les ventes de véhicules électriques ont augmenté l’an dernier de 40% dans toute l’Europe, c’est en partant d’une base très faible.

Ce que montrent clairement les chiffres de l’ACEA, c’est l’existence d’une corrélation entre le niveau de revenu par habitant et l’achat de véhicules électriques. Ainsi, tous les pays qui ont des ventes de voitures électriques inférieures à 1% du marché ont un revenu annuel moyen par habitant de moins de 29.000 euros et cela concerne aussi bien les pays d’Europe de l’est et d’Europe centrale que l’Espagne, l’Italie et la Grèce. En revanche, les pays où les voitures électriques représentent plus de 3,5% du marché ont tous un revenu annuel moyen par habitant supérieur à 42.000 euros.

Les pays ayant la plus faible part de marché de véhicules électriques sont la Pologne (0,2%), la Slovaquie (0,3%), la Grèce (0,3%), la Lithuanie (0,4%), la République Tchèque (0,4%) et l’Italie (0,5%). A titre de comparaison, l’Allemagne est à 2%, le Royaume-Uni à 2,5%, la France à 2,1% et l’Espagne à 0,9%.

En kiosque actuellement


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

En Europe, les voitures électriques sont réservées aux plus hauts revenus
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie