Transitions & Energies

Nous devons changer la façon dont nous produisons de la chaleur

Nous devons changer la façon dont nous produisons de la chaleur

Pour réduire efficacement les émissions de gaz à effet de serre, il ne faudrait pas s’attaquer en priorité au transport, mais à la production de chaleur. La moitié de la consommation d’énergie dans le monde est consacrée à la production de chaleur, pour les habitations avant tout et aussi dans l’industrie. La majeure partie de cette chaleur est produite en brûlant des carburants fossiles.

Il y a eu très peu de progrès dans ce domaine au cours des dernières années. Pour le World Economic Forum, l’explication est malheureusement assez simple. Les systèmes de production de chaleur dans le monde sont difficiles à changer. Parce qu’ils sont implantés dans les infrastructures existantes et qu’il est très coûteux de le faire. Et parce qu’ils correspondent aux habitudes de vie. En plus, ils sont très souvent subventionnés par les gouvernements. Des millions et des millions de foyers utilisent des moyens de chauffage fonctionnant avec des énergies fossiles.

Ce n’est pas un hasard non plus explique le World Economic Forum si les ONG et les mouvements écologistes concentrent leurs attaques sur les compagnies pétrolières multinationales et sur les centrales électriques au charbon. Ils ne veulent pas s’aliéner les consommateurs et les ménages, notamment les plus modestes pour qui le chauffage est une dépense importante. C’est pourquoi, le coût pour l’environnement de la production de chaleur nécessaire pour chauffer nos logements a de grandes chances de rester «l’éléphant dans la pièce»… que tout le monde fait semblant d’ignorer.  Même le gouvernement français vient de décider de faire des économies sur les aides à la rénovation énergétique des logements.

Critique de réduire le gaspillage

Ceci dit, il y a tout de même des pressions grandissantes pour décarboner la production de chaleur notamment dans les grandes métropoles comme Beijing ou Delhi où la qualité de l’air est devenu un sujet de préoccupation permanent des habitants.

Sur le plan purement physique, la production de chaleur est régie par la première et la seconde loi de la thermodynamique. La première stipule que l’énergie ne peut pas être créée ou détruite, mais passe d’une forme à une autre. La seconde loi montre qu’il est impossible de convertir une forme d’énergie en une autre sans perdre au passage de la chaleur. Ces pertes sont considérables quand le pétrole ou le gaz sont transformées pour alimenter un moteur à combustion interne ou une turbine. Il est donc critique de réduire le gaspillage de chaleur et/ou de la capturer pour l’utiliser à d’autres fins.

Il y a de nombreuses façons de réduire le gaspillage de chaleur, à commencer par mieux isoler les bâtiments et améliorer les performances des moteurs et des chaudières. Un autre moyen est de capturer et utiliser la chaleur produite par des activités humaines ou se trouvant dans le sous-sol via la géothermie et l’utiliser localement dans des réseaux de chaleur.

Mais l’étape la plus importante consiste à ne plus utiliser les systèmes domestiques traditionnels de production de chaleur, avec lesquels l’essentiel de ce qui est produit part par les cheminées. Il faut les remplacer par des systèmes électriques, à infrarouge par exemple, qui sont trois à quatre fois plus efficaces sur le plan énergétique. Combiner de tels systèmes avec par exemple une pompe à chaleur donne une installation presque parfaite produisant de la chaleur ou du froid. Reste à financer les nouvelles installations et à produire l’électricité propre pour les alimenter de jour comme de nuit et été comme hiver.

 

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Nous devons changer la façon dont nous produisons de la chaleur
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie