Transitions & Energies

Un brevet de la marine américaine sur un réacteur nucléaire à fusion

Le US Naval Air Warfare Center Aircraft Division (le Centre de la marine américaine sur la guerre aérienne) vient de déposer un brevet étonnant qui a des allures de science-fiction. Il s’agit d’une technologie qui permettrait...

Recharger une voiture électrique en dix minutes devient possible

Le principal obstacle aujourd’hui à l’achat d’une voiture électrique tient au manque d’infrastructures pour les recharger et au fait que les bornes, quand elles existent, sont utilisées pendant des heures par le même véhicule...

Des chercheurs du MIT inventent un nouveau moyen de capturer le CO2 de l’atmosphère

La capture et la séquestration ensuite du CO2 sont considérées par de nombreux scientifiques comme des technologies cruciales pour réussir à limiter la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et donc le réchauffement climatique...

Les articles de la catégorie Sciences & techno

Le classement des pays les plus innovants au monde

La capacité d’innovation est l’une des clés de la transition énergétique. Elle est même indispensable pour améliorer l’efficacité et réduire les coûts des renouvelables, des véhicules électriques et pour développer les technologies de l’hydrogène, du stockage de l’électricité, de la séquestration du CO2… Le classement des pays les plus innovants effectué tous les ans par la World Intellectual Property Organization (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle ou WIPO) n’en a que plus d’importance. La version 2019 du rapport vient d’être rendue publique. Pas moins de 126 pays ont été classés selon des critères comprenant la sophistication de leurs entreprises, leur niveau de dépenses dans l’éducation ou la part de la production industrielle dite créative et technologique. Première conclusion, en dépit du ralentissement économique mondial, l’innovation reste une priorité de nombreux pays et de nombreuses économies notamment dans les domaines de l’énergie, de l’environnement, de la biologie, de la médecine, du numérique. Mais la WIPO met tout de même en garde contre la montée du protectionnisme. «S’ils ne sont...

Les particules fines voyagent sur des milliers de kilomètres

Contrairement aux idées reçues, la pollution atmosphérique, notamment par les particules fines et l’ozone, n’est pas seulement un problème local… loin de là. Les masses d’air polluées voyagent sur des centaines et parfois des milliers de kilomètres. Ainsi, par exemple, les concentrations de particules fines en région parisienne ne sont pas seulement liées à la circulation automobile, aux émissions industrielles proches, à l’agriculture et aux systèmes de chauffage, mais à des masses d’air provenant de l’est et du nord de l’Europe. A savoir notamment de l’Allemagne et de la Pologne et de leurs centrales électriques fonctionnant au charbon et au lignite. Une recherche sur une année entière (de septembre 2009 à septembre 2010) menée par Airparif avait conclu que, dans les zones qui ne sont pas directement au contact de la circulation routière, 68% des particules proviennent d’émissions en-dehors de l’Ile-de-France! Cela explique, par exemple, que les mesures de circulation alternée prises lors des épisodes de pics de pollution n’ont quasiment aucun impact sur la pollution de l’air. En 2011, Airparif semblait même gêné par ces...

Greta Thunberg, une très mauvaise réponse à de bonnes questions

Les prophètes de l’apocalypse et les activistes de l’urgence climatique ont trouvé leur parfaite égérie. La Jeanne d’Arc du CO2. Inattaquable car insoupçonnable de ne pas être sincère quand elle accuse les adultes d’être irresponsables. Une enfant brillante de 16 ans, pétrie de certitudes et d’angoisses dont les problèmes psychiatriques ont été rendus publics par ses parents… Elle débite depuis des mois avec un visage angélique et une conviction inébranlable un discours accusateur, simpliste et répétitif. Greta Thunberg croit sans doute sincèrement à la fin du monde en témoignent les propos tenus à l’Assemblée Nationale le 23 juillet et six mois plus tôt, le 25 janvier, devant le World Economic Forum: «Pourquoi étudier pour un futur qui bientôt n’existera plus?» Elle est à la mode comme le sont les collapsologues de tous poils. Ils font peur. Ils font vendre. Ils sont issus d’une longue lignée dans l’histoire humaine qui nous promet à intervalles réguliers les flammes de l’enfer si nous ne nous lavons pas de nos péchés. La rationalité, les faits, la science, la compétence sont balayés par l’avalanche médiatique, le militantisme...

Une partie du méthane de l’atmosphère provient des arbres

Le méthane est le deuxième plus important gaz à effet de serre derrière le CO2. Mais à quantité égale, il a bien plus d’impact sur le climat. Il est 28 fois plus réchauffant que le CO2 sur une période de cent ans. Voilà pourquoi les scientifiques cherchent à comprendre pourquoi le niveau de méthane augmente rapidement dans l’atmosphère. Des chercheurs ont ainsi fait une découverte surprenante. Une partie du méthane se trouvant dans l’atmosphère proviendrait des arbres et plus particulièrement des forêts humides équatoriales. Cela signifie que si les arbres stockent du carbone et ont ainsi un impact favorable en terme de CO2, ils ont en revanche un impact défavorable pour ce qui est du méthane. Cela pourrait même amener à revoir certaines stratégies de reforestation. Il y a encore trois ans personne ne comprenait vraiment d’où venaient les grandes quantités de méthane émanant des forêts équatoriales que les satellites observaient. Pas moins de 20 millions de tonnes de la seule Amazonie dont on ne connaissait pas l’origine. Jusqu’à ce que Sunitha Pangala, une chercheuse britannique de l’Open University, passe deux mois le long de l’Amazone avec un...

Une avancée majeure dans la capture du CO2

La capture du CO2 est la grande inconnue de la transition énergétique. Elle est même considérée par certains experts comme le seul moyen de pouvoir espérer atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Mais personne ne sait vraiment avec quelles technologies et à quel coût… La réponse se trouve peut-être en Californie. Elle est décrite dans le magazine scientifique Matter. Des chercheurs du laboratoire SLAC, qui dépend du Département américain de l’énergie, et de l’Université de Stanford ont pris les premières images de molécules de CO2 capturées dans une nano particule poreuse connue sous le nom de metal organic framework (MOF) ou cadre métal organique. Les MOF ont pour particularité d’avoir la plus importante surface de tous les matériaux connus, plus de 10 000 mètres carrés pour un seul gramme! Cela permet d’offrir beaucoup d’espace aux molécules «invitées» comme le CO2 qui peuvent être capturées dans des cages moléculaires. Les MOF sont étudiés depuis deux décennies et commencent seulement à être utilisés sur un plan industriel. Plus de 6 000 MOF sont créés chaque année dans le monde par des ingénieurs...

Pour sécuriser leur réseau électrique, les Etats-Unis reviennent à l’analogique et au manuel

Le gouvernement américain a du faire face à de nombreuses tentatives de cyber attaques venant de l’étranger contre les infrastructures critiques du pays et notamment son réseau électrique. Protéger ses infrastructures est difficile, notamment parce qu’elles n’ont pas été conçues pour résister à des intrusions et ont été construites à une époque où l’internet n’existait même pas en rêves. Pour protéger son réseau électrique, le gouvernement américain vient de changer radicalement de stratégie et de la faire adopter dans une loi par le Congrès. Plutôt que de mettre sans cesse en place de nouvelles technologies et de nouvelles compétences, d’installer des barrières logicielles toujours plus complexes, il va utiliser l’analogique et le manuel pour isoler les plus importants systèmes de contrôle du réseau électrique. Sans intervention humaine directe, il ne sera plus possible d’effectuer certaines opérations majeures sur le réseau. Cela devrait limiter considérablement le risque d’une coupure de courant générale à la suite d’une attaque. «Cette approche vise à contrecarrer même le plus sophistiqué des cyber adversaires qui, s’il veut...

Des chercheurs de Stanford ont créé un algorithme qui rend les éoliennes plus efficaces

Un logiciel peut-il rendre les turbines des éoliennes bien plus productives? La réponse donnée par des chercheurs de l’Université américaine de Stanford est oui. Ils viennent de publier le 1er juillet une étude dans la prestigieuse revue scientifique américaine de l’Académie nationale des sciences. Ils expliquent avoir développé un algorithme pour rendre bien plus efficace l’angle d’attaque des turbines par rapport au vent dans un parc éolien. Les éoliennes ont des mécanismes qui orientent les pales de la turbine face au vent pour qu’elles produisent le plus d’électricité possible. Mais quand il y a plusieurs éoliennes les unes à côté des autres, ce qui est souvent le cas, cela crée des perturbations. L’algorithme développé à Stanford a pris en compte les données relevées pendant cinq ans sur la vitesse du vent, la direction du vent et l’électricité produite par six éoliennes. Ces données ont permis de créer un modèle qui montre que la façon d’obtenir le plus d’énergie est de positionner les pâles de certaines turbines non pas face au vent mais avec un angle de 20 degrés par rapport au vent. Cela a été testé avec succès dans une ferme...

Le recyclage des batteries, une activité promise à un bel avenir

Le recyclage des batteries lithium ion des véhicules électriques va devenir dans les prochaines années une activité à la fois importante et indispensable. Il faut non seulement récupérer les métaux rares et stratégiques qui constituent ces batteries mais aussi limiter la pollution. Une filière française est en train de se mettre en place. Elle se contruit à partir de l’activité de recyclage des batteries lithium ion des appareils électroniques. Le calendrier est essentiel et il faudra être prêt quand des dizaines de milliers, puis des centaines de milliers de batteries de véhicules pesant des centaines de kilos arriveront en fin de vie. Aujourd’hui, les capacités de recyclage européennes sont de l’ordre de 15.000 tonnes de batteries par an. Environ un tiers de ces capacités se trouve en France. Selon une étude réalisée par le Comité stratégique de filière mines et métallurgie, les capacités européennes devraient suffire jusqu’en 2026, date charnière jusqu’à laquelle la demande en recyclage devrait être de l’ordre de 10.000 tonnes par an. Ensuite, tout va changer. Dès 2027, il faudra recycler 50.000 tonnes de batteries. Et compte tenu des prévisions de déploiement...

Les avions électriques vont décoller… un jour

La honte de voyager en avion est un nouveau sentiment devenu aujourd’hui à la mode. Au moins dans les médias. Il a été en quelque sorte mis sur le devant se la scène par la passionaria suédoise Greta Thunberg. Le terme même de la culpabilité écologique liée au transport aérien nous vient de Suède et s’appelle le flygskam. Les consommateurs mobilisés et soucieux de limiter leurs émissions de gaz à effet de serre sont conviés à se passer autant que possible de voyages aériens. Cela peut sembler un peu dérisoire. Le transport aérien représente 2% à 3% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Mais la bonne conscience n’a pas de prix… Les transporteurs aériens ont en tout cas bien pris compris que dans une partie de l’Europe au moins, il leur faut montrer qu’ils ont pris acte de l’urgence climatique et qu’ils prennent leur part de la transition énergétique. Il y a deux façons de le faire. D’une part, adopter des biocarburants pour faire fonctionner les réacteurs, et d’autre part, développer d’autres modes de propulsion des avions. Ce qui n’est pas une mince affaire. Les recherches se sont ainsi intensifiées au cours des...

Le retour des batteries au plomb

Cette technologie semblait dépassée. Les batteries au plomb sont trop lourdes et trop peu performantes avec une faible densité d’énergie. Elles ne peuvent pas être stockées déchargées. Mais elles sont très économiques et suffisantes pour lancer les moteurs thermiques, même si leur durée de vie ne dépasse pas quelques années. Voilà pourquoi on les trouve dans la quasi totalité des véhicules à moteur thermique. Mais leur avenir est loin d’être assuré. A moins que… C’est entendu on ne les trouvera pas dans les voitures électriques dont elles dégraderaient trop les performances par rapport aux batteries lithium ion. Mais pour stocker de l’énergie dans des stations fixes, de recharge pour les véhicules électriques par exemple, là où le poids et les performances pures ont peu d’importance et le coût bien plus, cela pourrait être une bonne solution. Elle est étudiée très sérieusement aux Etats-Unis à la suite du lancement d’un projet prototype par le Consortium pour l’Innovation de la Batterie (CBI). Financé par le Département de l’énergie américain et l’Etat du Missouri, il s’agira de mesurer la faisabilité d’un stockage de l’électricité dans les...