Transitions & Energies

Plus de 20% de l’électricité française est renouvelable

Plus de 20% de l’électricité française est renouvelable

Le Panorama de l’électricité renouvelable en France vient d’être publié par Rte (le gestionnaire du réseau électrique) et le Ser (Syndicat des énergies renouvelables). On peut le télécharger ici. Les énergies renouvelables (hydroélectrique, éolien, solaire et bioénergies) ont  ainsi «couvert 20,1% de la consommation d’électricité en France» au premier trimestre de l’année 2019. 

À fin mars 2019, la puissance du parc électrique «renouvelable» s’élevait théoriquement en France métropolitaine à 51 610 MW. Il s’agit de théorie puisque, par exemple, la charge de l’éolien oscille en France entre 10% et 40% selon les conditions de vent et celle du solaire est inférieure à 10% en hiver et de l’ordre de 20% en été. L’ensemble du parc renouvelable en France métropolitaine a en tout cas produit 28,5 TWh au premier trimestre de 2019. Sans surprise, l’hydroélectrique représente presque la moitié de cette production (14,1 TWh lors des 3 premiers mois de 2019) mais sa contribution a diminué de plus de 30% par rapport au premier trimestre de 2018 en raison de la faible pluviométrie cet hiver.

L’éolien a pour la première fois produit plus de 10 TWh sur un semestre (10,1 TWh au premier trimestre 2019). Le parc solaire a aussi battu «son record hivernal» de production avec 2,3 TWh au premier trimestre (+ 50,6% par rapport au premier trimestre 2018). Enfin, les bioénergies (bois, bio gaz, déchets…) ont produit près de 2 TWh au cours des trois premiers mois de l’année 2019.

Sur douze mois (avril 2018-mars 2019), la production électrique d’origine renouvelable en France métropolitaine a atteint 103,6 TWh, couvrant en moyenne 22% de la consommation hexagonale d’électricité. En 2018, l’énergie nucléaire a compté pour 71,7% de la production électrique en France métropolitaine.

D’ici à 2028, «les énergies renouvelables électriques sont appelées à prendre une place encore plus importante dans le mix électrique avec un doublement de la puissance installée totale, ce qui se traduit par un doublement de la puissance du parc éolien terrestre (34 à 36 GW à terme environ) et une multiplication par 4 du parc photovoltaïque (36 à 44 GW)», écrit le Panorama de l’électricité renouvelable.

À fin mars 2019, «le volume des projets renouvelables en développement s’élevait à 17 646 MW» (dont 8 799 MW d’installations éoliennes terrestres, 3 027 MW d’installations éoliennes en mer et 4 691 MW d’installations solaires).

 

 

En ligne dès maintenant


Inscrivez-vous à la newsletter de Transitions&Énergies




Agenda

Plus de 20% de l’électricité française est renouvelable
Qui fait quoi dans le monde de l’énergie