Transitions & Energies

Pour l’AIE,  le biogaz et le biométhane sont indispensables à la transition

Une étude récente de l'Agence Internationale de l'Energie prône l'utilisation massive du biogaz et du biométhane pour réussir la transition énergétique. Le soutien économique et réglementaire des gouvernements est indispensable à ses alternatives au...

Comment construire un réseau électrique mondial de renouvelables

Les sources renouvelables de production électrique ont un défaut majeur, l'intermittence. Comme en outre, il est impossible aujourd'hui techniquement et économiquement de stocker l'électricité à grande échelle, la solution passe peut-être par la...

Le gouvernement se porte au secours des renouvelables

Les fabricants et exploitants de parcs éoliens et photovoltaïques sont dans une situation difficile, touchés à la fois par l'arrêt de l'économie à la suite de la pandémie et de grandes difficultés d'approvisionnement auprès de leurs fournisseurs...

Les articles de la catégorie Renouvelable

Pourquoi n’y a-t-il pas davantage de bâtiments en bois en France?

Dans l’Hexagone, le secteur du bâtiment contribue à 26% des émissions de gaz à effet de serre directes – jusqu’à 40% si l’on intègre les émissions indirectes. Sa contribution aux efforts nationaux est donc indispensable pour se rapprocher de la neutralité carbone nécessaire à l’équilibre climatique.

L’avenir de l’énergie se joue en Asie, pas en Europe

Un Français, Antoine Becquerel, a découvert l’effet photovoltaïque. Le premier panneau solaire a été fabriqué aux Etats-Unis. Mais quand Abu Dhabi a décidé de construire le plus grand projet au monde de parc solaire, l’émirat a été chercher des partenaires en Asie. Il a passé des contrats avec des entreprises chinoise et japonaise pour construire une centrale qui aura une capacité de production à terme de 1,18 gigawatts générés par 3.2 millions de panneaux solaires. Tout cela, explique le World Economic Forum dans un article récent, «parce que l’Asie, plus que toute autre région au monde, et la Chine, plus que tout autre nation, représentent aujourd’hui l’avenir de l’énergie solaire et sont au coeur de la transition industrielle généralisée des carburants fossiles vers les énergies renouvelables et nucléaires». La «décarbonisation» bouleverse les modes de fabrication et d’utilisation de l’énergie et l’économie mondiale, mais elle a aussi une autre conséquence: elle déplace la base industrielle de l’énergie de l’ouest vers l’est et change la hiérarchie des entreprises et des dominants de cette industrie qui est la première au...

Parc éolien

L’éolien et le solaire représentent près de la moitié des renouvelables en France

Peu à peu, les capacités des parcs éoliens et solaires raccordés au réseau électrique rattrapent en France celles des centrales hydroélectriques. Ils représentaient fin septembre 2019  près de 48% de la capacité totale des énergies renouvelables (ER). La production totale des ER a couvert 21% de la consommation électrique en France sur les neuf premiers mois de l’année. Si on y ajoute le nucléaire qui lui aussi émet très peu de gaz à effet de serre, la part de l’électricité «propre» est nettement supérieure en France à 90%. Un niveau record qui permet à la France d’émettre moins de la moitié du CO2 de l’Allemagne. Les énergies éoliennes et solaires ont vu leur capacité grandir rapidement depuis un an. Les parcs de production de ces deux types d’énergie renouvelable ont augmenté, en termes de puissance, de 296 MW (solaire) et de 240 MW (éolien) entre juillet et septembre 2019, selon le Panorama de l’électricité renouvelable au 30 septembre réalisé par le réseau électrique français RTE. «Les filières éolienne et solaire contribuent à hauteur de 96,6% à la croissance des énergies renouvelables électriques sur le troisième trimestre 2019. Au 30 septembre 2019, la...

Réduire le gaspillage d’énergie, le moyen le plus efficace pour faire baisser rapidement les émissions de CO2

Combien d’entre vous ont trop chaud en hiver, à cause du chauffage excessif, et trop froid en été, à cause de la climatisation trop puissante? Combien d’entre vous laissent leur ordinateur sous tension la nuit et n’éteignent pas l’éclairage quand ils quittent une pièce au travail comme chez eux? Tout le monde ou presque se comporte comme cela. Selon une étude réalisée au Royaume-Uni par Schneider Electric et citée par le magazine Forbes, au moins 117 millions de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre provenaient l’an dernier d’énergie perdue ou gâchée. Pour donner un ordre d’idée, cela représente un quart des émissions de gaz à effet de serre du Royaume-Uni. Et pour les pays en Europe qui dépendent autant ou plus des énergies fossiles pour fabriquer de l’électricité, comme la Pologne, l’Italie, les Pays-Bas, l’Allemagne… les conséquences de ce gaspillage sont identiques ou pires. L’énergie est tout simplement à l’origine en Europe de 80% des émissions de gaz à effet de serre. La première façon efficace de réduire ses émissions consiste à s’attaquer sérieusement au gaspillage… Mais il est plus facile de...

Eoliennes dégradées

La révolution énergétique allemande dans l’impasse

Il y a tout juste six mois, le grand magazine allemand Der Spiegel titrait en Une: «Un travail bousillé en Allemagne» à propos de la fameuse révolution énergétique allemande, l’Energiewende. Elle a été lancée il y a 15 ans et a englouti des centaines de milliards d’euros pour faire basculer la production d’électricité en Allemagne vers le tout renouvelable, éolien, solaire et biomasse tout en abandonnant le nucléaire. Mais elle est loin de produire les effets escomptés. Non seulement, les prix de l’électricité ne cessent de monter, mais les émissions de CO2 ne baissent pas du tout comme espéré. L’Allemagne est ainsi de loin le plus gros émetteur de CO2 d’Europe (22% du total l’an dernier), bien plus du double de la France (9,3%). Car outre-Rhin, quand il n’y a pas de vent ou de soleil, ce sont les centrales à charbon, particulièrement polluantes, qui prennent le relais. Selon une étude récente de l’Institut américain pour la recherche sur l’énergie, IER, à but non lucratif, l’objectif pour 2020 de réduction des gaz à effet de serre ne sera pas atteint avant 2037! L’Allemagne a émis en 2018, 866 millions de tonnes de CO2 et son objectif pour 2020 est de...

Parc éolien

Il faudra 3.000 éoliennes pour remplacer Fessenheim

La plus vieille centrale nucléaire française, Fessenheim, entrée en service en 1977, cessera de fonctionner en 2020. Ce qui ne sera pas sans poser quelques problèmes de capacités au réseau électrique. Fessenheim a produit 11,9 TWh en 2018. Comme le nouveau réacteur nucléaire EPR de Flamanville n’entrera pas en service avant 2023, pour remplacer Fessenheim il faudra d’abord compter sur les énergies renouvelables. Etant au contraire du nucléaire, des énergies peu intensives, il faudra installer beaucoup d »équipements, occuper beaucoup de terrains et utiliser beaucoup de turbines, d’acier et de béton. On peut se faire une idée de ce qu’il faudra comme éolienne à la place de Fessenheim avec le calcul suivant. Tout d’abord, les éoliennes comme toutes les énergies renouvelables sont intermittentes. Elles ne produisent pas tout le temps, il faut qu’il y ait du vent. L’an dernier, 27.800 gigawattheures (GWh) d’électricité ont été produits par les éoliennes en France. Le parc éolien français à une capacité de 15 GW. Le rapprochement de ces chiffres (la puissance théorique et la production) permet de voir que les éoliennes, évidemment, ne fonctionnent pas en...